La responsabilité de la direction du mouvement « La République en Marche » pleinement mise en cause par les révélations sur certains de ses candidats

Dans un article publié le mercredi 7 juin, Mediapart revient sur le profil de candidats investis par « La République en Marche » et sur leurs contradictions avec les valeurs revendiquées par ce mouvement.

Il en est ainsi de Bruno Bonnel, candidat dans la 6ème circonscription du Rhône, dont on apprend qu’il a domicilié son entreprise dans le Delaware – reconnu comme « un paradis fiscal » – et qu’il aurait pratiqué l’optimisation fiscale en organisant son insolvabilité pour se soustraire aux impôts.

Il en va de même de Romain Grau, candidat dans la 1ère circonscription des Pyrénées-Orientales, qui ferait l’objet d’une enquête préliminaire ou de Véronique Avril, candidate en Seine-Saint-Denis, qui serait visée par une même procédure pour avoir loué un appartement insalubre…

Que penser aussi de ces candidats qui auraient menti sur leur parcours ? Comme par exemple, Houmria Berrada dans la 2ème circonscription du Nord qui aurait falsifié ses diplômes ou de Frédéric Petit dans la 7ème circonscription des Français de l’Etranger qui s’est prétendument revendiqué maire alors qu’il ne l’avait jamais été ?

Ces révélations s’ajoutent aux propos honteux tenus par des candidats s’affichant pourtant comme « progressistes » : de  la dénonciation du « mariage pour tous » par André Dupont, candidat dans l’Ardèche, à la qualification de l’homosexualité comme « une abomination » par le candidat LREM dans la 1ère circonscription de Guadeloupe, Olivier Serva. Leurs investitures ont pourtant été maintenues.

Le Parti socialiste rappelle que ces candidatures n’ont pas fait l’objet de vote interne dans le parti « En Marche », mais relèvent de décisions prises unilatéralement par la direction de ce mouvement. C’est donc la responsabilité de celle-ci qui est pleinement engagée à la lecture de ces révélations.

Le Parti socialiste appelle la Présidente du Mouvement en Marche et le Premier Ministre, à retirer immédiatement les investitures de ces candidats mis en cause publiquement.

Dans un moment où nos concitoyens marquent leur défiance vis-à-vis des responsables publiques, il est indispensable que chacun mette ses actes en adéquation avec ses prétentions.

Cet article La responsabilité de la direction du mouvement « La République en Marche » pleinement mise en cause par les révélations sur certains de ses candidats est apparu en premier sur Parti socialiste.
Source: Actualités du PS

Partager
Posté par

Derniers articles

Leyla Guven ne doit pas mourir

Leyla Guven, Députée du Parti Démocratique des Peuples (HDP), qui effectue depuis sa prison une grève de la faim depuis…

janvier 19, 2019 6:23

Lettre de Jean-Luc Mélenchon à Jean-Yves Le Drian

Monsieur le ministre, Je vous écris pour vous interpeller en urgence sur la situation de Leyla Güven, députée en Turquie…

janvier 19, 2019 9:31

Répression des Gilets jaunes : le groupe parlementaire LFI s’engage

Face aux multiples témoignages de violences policières et au nombre sans cesse croissant de blessés recensés depuis le début du…

janvier 18, 2019 5:28

Le meeting de Marine Le Pen, Thierry Mariani et Jordan Bardella se tiendra bien au Thor demain !

Communiqué de presse du Rassemblement National Saisi par le Rassemblement National, le Tribunal administratif de Nîmes a donné raison à…

janvier 18, 2019 5:22

Voeux d’Olivier Faure à la presse

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=Os6i--C_j3k?feature=oembed&w=750&h=422] Cet article Voeux d’Olivier Faure à la presse est apparu en premier sur Parti socialiste. Source: Actualités du…

janvier 18, 2019 5:12

« Il est grand temps d’interdire les Flash-Ball et les grenades de désencerclement »

Tribune initialement publiée dans Le Monde daté du 18 janvier 2019 . La répression contre les Gilets Jaunes a été massive. Les…

janvier 18, 2019 2:35