Résolution du Conseil national du Parti socialiste

Votée à l’unanimité lors du Conseil national du 15 avril 2018,

Chaque jour, les mobilisations des salariés, des fonctionnaires, des cheminots et des étudiants s’intensifient. Nous soutenons et respectons ce mouvement social aux multiples visages et son autonomie. Il défend des valeurs et des conditions indispensables à la cohésion sociale de notre pays. C’est pour cela que nous, socialistes, y prenons part.
Ce mouvement se dresse face aux orientations libérales et arbitraires du Gouvernement. Nous l’appelons à entendre cette mobilisation, notamment celle contre la réforme de la SNCF et la menace de sa privatisation, pour ouvrir de véritables négociations avec les représentants des salariés, des fonctionnaires et des cheminots.
Le gouvernement doit également répondre aux attentes de l’ensemble des Français qui s’expriment, en particulier la jeunesse et les étudiants. La réussite de tous doit rester une priorité.
Notre pays refuse une politique autoritaire, injuste, libérale qui monte les citoyens les uns contre les autres.
Plutôt que d’installer un climat de défiance, notre pays a au contraire besoin de solidarité et de progrès partagé pour reprendre le cours de son histoire faite d’avancées sociales en s’appuyant sur un service public conforté dans sa mission et la conquête de nouveaux droits sociaux.
Dans cet état d’esprit le PS demande à tous ses militants d’être présents :

–          Dans les mobilisations unitaires des fonctionnaires et des cheminots du 22 mai ;
–          Dans les évènements du 1er mai, date qui symbolise le combat du mouvement ouvrier pour le droit de grève, les droits universels et la dignité humaine.
Cet article Résolution du Conseil national du Parti socialiste est apparu en premier sur Parti socialiste.
Source: Actualités du PS

Non au projet de loi asile-immigration !

Le Parti de Gauche dénonce le projet de loi asile immigration et s’associe au rassemblement initié ce jour devant l’Assemblée nationale. La garantie des droits internationaux l’accueil et la protection des réfugiés doit-être la priorité du gouvernement. Ses mesures au contraire visent à rendre plus difficiles les conditions d’accueil des migrants et à éloigner les possibilités de protection des recours.
En s’enfermant dans cette politique de fermeture contraire aux dispositions du droit international, le gouvernement prend la responsabilité de nouveau drames notamment en Méditerranée. Eric Coquerel, député de la France insoumise et co-coordinateur du Parti de Gauche sera présent à ce rassemblement.
Source: Actualités Parti de Gauche