Question écrite – Situation sanitaire en milieu carcéral à Bahreïn

M. Michel Larive attire l’attention de M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur de la situation sanitaire en milieu carcéral à Bahreïn.

« En effet, sollicité par plusieurs ONG de défense des droits humains (dont Salam for Democracy and Human Rights) et informé par plusieurs articles de presse, M. le député s’inquiète de la récente propagation du virus covid-19 dans plusieurs prisons de Bahreïn, en particulier la prison de Jaw. Selon les autorités du pays, seules trois personnes auraient été infectées par le coronavirus dans cet établissement carcéral. Mais selon les dires des ONG, consolidés par plusieurs témoignages sur le terrain, ce sont en réalité plusieurs dizaines de cas de contamination, créant ainsi un foyer dans un milieu fermé et non adapté au respect des mesures barrières. Par là même, il s’agit de mettre en cause la surpopulation carcérale dans les prisons de Bahreïn : dans celle de Jaw, le taux d’occupation est ainsi de 300 % (1 200 prisonniers pour 400 places). Il s’agit également de condamner l’absence de transparence et d’action des autorités bahreïniennes. Malgré l’aménagement de peine dont ont bénéficié ces derniers jours 166 prisonniers de Jaw (ils termineront leur peine sous surveillance électronique), la situation sanitaire en milieu carcéral ne fait que se détériorer, les cas de covid-19 se multiplient et récemment par exemple, un patient est décédé faute d’avoir pu recevoir un traitement médical décent et adapté à ses problèmes de santé. Enfin, ces derniers jours également, les autorités policières ont convoqué un certain nombre de citoyens pour avoir manifesté pacifiquement et demandé la libération d’une partie des détenus, avant de les relâcher. Ce, en prenant soin d’abord de les forcer à signer, pour une partie d’entre eux, un document attestant de leur engagement à ne pas manifester pacifiquement. Il l’appelle donc à prendre position, afin que la France agisse au niveau diplomatique pour exiger de Bahreïn qu’il favorise l’accès de tous les détenus à des soins appropriés contre le covid-19 et qu’il libère un certain nombre de prisonniers, dont une partie sont des prisonniers politiques, afin de diminuer le taux de surpopulation carcérale. »

Source: Actualités La France insoumise

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

La prime de la peur

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise. Affolé par la flambée des prix de l’énergie…

octobre 21, 2021

Communiqué de La France insoumise suite au décès de Daniel Baiguini

Communiqué de La France insoumise. Daniel Baiguini nous a quitté ce mercredi 20 octobre 2021.…

octobre 21, 2021

Audition de F.Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, sur la Mission Recherche et enseignement supérieur du Projet de loi de finances pour 2022

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=gjooIjJiitI?feature=oembed&w=840&h=473] « Le budget de la mission “Recherche et Enseignement Supérieur” qui s’élève cette…

octobre 21, 2021

La commission des lois vient constater les dégâts de la politique gouvernementale dans les Antilles françaises.

Communiqué de presse de Monsieur André Rougé Député français au Parlement européen Groupe Identité et…

octobre 20, 2021

Audition de J.M Blanquer, Ministre de l’Éducation nationale sur la mission Enseignement Scolaire du Projet de loi de finances pour 2022

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=G6a1uRfPBNg?feature=oembed&w=840&h=473] « Cette année encore, bien que le budget du ministère de l’éducation et…

octobre 20, 2021
%%footer%%