Non au retour du jour de carence dans la fonction publique

Le Parti socialiste déplore qu’Emmanuel Macron trouve des vertus nouvelles au rétablissement des jour de carence dans la fonction publique, qu’il avait pourtant combattu lorsqu’il était membre d’un gouvernement de gauche. N’était-ce pas lui qui, en mai 2015, ferraillait contre la droite qui proposait de les rétablir, alors que François Hollande les avait supprimés en 2014 ?
A l’UMP, qui considérait que l’absence de jour de carence pour les fonctionnaires était injuste, le Ministre de l’économie avait alors rappelé une vérité : 70% des salariés du privé sont en réalité couverts par leur entreprise pour les jours de carence – un chiffre qui a sans doute progressé depuis la mise en place de la mutuelle obligatoire pour les salariés. Par ailleurs, contrairement aux idées reçues, le taux de salariés absents est quasi identique entre le secteur public et le secteur privé.
Deux ans plus tard, devenu président de la République, Emmanuel Macron privilégie l’aspect financier sur l’équité pour récupérer 170 millions d’euros par an. Cette plasticité présidentielle pourrait être presque amusante si les premières victimes n’étaient pas les agents de la fonction publique, leur réputation, leur intégrité et leur santé.
Pour une fois, entre tout et son contraire, la nouvelle majorité a fait un choix. Mais l’évidence s’impose : ce choix a été fait au détriment du progrès social.
Cet article Non au retour du jour de carence dans la fonction publique est apparu en premier sur Parti socialiste.
Source: Actualités du PS

Laisser un commentaire