La politique budgétaire du Gouvernement, c'est "godille et compagnie" !

Travail, économie, emploi

Le Gouvernement vient d’annoncer sa nouvelle trajectoire des finances publiques. Si ses nouvelles prévisions de réduction du déficit public pour 2015,2016 et 2017 sont plus ambitieuses que celles qu’il envisageait encore le mois dernier, le Gouvernement a revu sérieusement à la baisse ses hypothèses de croissance pour 2016 et 2017. Alors même que les prévisions de croissance pour la zone euro dans son ensemble sont, elles, optimistes et attestent de véritables signes de reprise! Reprise ailleurs qu’en France, en vérité…Surtout, Michel SAPIN et Christian ECKERT restent extraordinairement discrets sur la manière dont ils comptent réaliser les quelques 4 milliards d’euros d’économies supplémentaires qu’il nous faut fournir pour respecter nos engagements européens et mettre en place une saine et responsable stratégie d’assainissement de nos finances publiques.Non content d’avoir purement et simplement supprimé de l’ordre du jour de l’Assemblée Nationale le débat avec vote sur son Programme de Stabilité, faute d’avoir le courage d’affronter ses « frondeurs » et autres turbulents partenaires de sa majorité parlementaire ( du moins, ce qu’il en reste…), le Gouvernement en est réduit à godiller, louvoyer, sans véritable boussole ni cap, à reporter au lendemain, au surlendemain, les décisions difficiles et nécessaires.Constance LE GRIPSecrétaire nationale aux Relations avec les partis étrangers
Source: Actualités UMP

Laisser un commentaire