Deux fois par semaine à l'UMP, des débats pour préparer l'alternance

Vie du parti

A peine lancés, ils font déjà recette ! Aux permanences quotidiennes qui se déroulent au siège national et qui permettent à toute personne de rencontrer une personnalité de notre équipe dirigeante chaque soir de la semaine de 17 à 18 heures, Geoffroy Didier, Secrétaire national chargé de l’Animation interne a lancé cette semaine « Les débats de l’alternance ». « Deux fois par semaine, de 18h30 à 19h30, nous avons décidé de débattre de thématiques particulières. C’est l’occasion pour qui le souhaite de venir échanger des idées à se transmettre », explique Geoffroy Didier souhaitant placer les militants, les sympathisants de notre formation politique mais également tous les Français qui le souhaitent comme « les acteurs de la reconquête ».Après un premier débat, mardi, animé par Valérie Debord, Secrétaire nationale à la Famille qui en a profité pour critiquer les attaques systématiques du pouvoir socialiste sur la politique familiale qui modifie le quotient familial, baisse le montant des allocations touchant ainsi au principe de l’universalité des allocations familiales, Guillaume Larrivé, député de l’Yonne et secrétaire national à la Réforme des institutions a animé, mercredi soir, un débat sur le thème de « l’Assemblée nationale aujourd’hui et demain ». L’occasion d’échanger sur le travail des députés en séance plénière comme en commission, «travail parfois invisible », sur le cumul des mandats, sur l’absentéisme, sur le nombre de députés, sur la représentativité sociologique, sur la parité… et sur les effets du quinquennat. « Le tempo politique est de plus en plus pris par le temps médiatique qui, lui, est de plus en pris pris par le temps numérique (internet, réseaux sociaux…) créant ainsi un éloignement entre le tempo politique et le tempo historique. Or ce tempo historique est nécessaire à la prise de grandes décisions », remarque Guillaume Larrivé.Avec les permanences quotidiennes, ces débats de l’alternance s’inscrivent dans la volonté de Nicolas Sarkozy d’ouvrir les portes et les fenêtres de notre parti pour qu’il soit en phase avec la société et prépare concrètement notre projet d’alternance pour 2017. « Le siège doit être la vitrine du changement », souligne Geoffroy Didier qui insiste sur la nécessité de l’échange et du débat avec les Français.Dans cette volonté, un nouveau rendez-vous économique sera proposé mensuellement à compter du mercredi 15 avril. Eric Woerth, député-maire de Chantilly et délégué général chargé de l’Économie et des Finances animera la première édition des « Rendez-vous Éco de l’UMP « à 18h45 sur le thème de « La croissance et l’Etat. Quelle place doit occuper l’Etat pour agir sur notre économie ? » Eric Woerth sera entouré de Nicolas Bouzou, essayiste français spécialisé dans l’économie, Arnauld Bertrand, responsable “secteur public” France chez Ernst & Young, Stanislas de Bentzmann, coprésident du directoire du groupe Devoteam (entreprise de service du numérique) ainsi que de Luc Chatel, Conseiller politique de l’UMP.Inscrivez-vous au premier rendez-vous éco de l’UMP
Source: Actualités UMP

Laisser un commentaire