Les provocateurs

chili_repression.jpg


C’est un calcul politicien dont les conséquences pourraient s’avérer désastreuses. Une brochette de solfériniens a décidé de tout faire pour focaliser le débat des élections municipales sur les pires clichés sécuritaires. Le cirque bat déjà son plein à Marseille, sur laquelle s’est abattue une primaire PS. Des candidats sans imagination, fruits racornis du système Guérini, rivalisent de bêtise pour se faire remarquer. Les appels à l’armée lancés par Samia Ghali lui ayant valu une notoriété que son activité au Sénat ne lui avait jamais procurée, Casellli se prononce pour l’utilisation de drones. Feront-ils synthèse au deuxième tour pour des drones militaires ? Ces galéjades n’ont aucune efficacité policière. Elles encouragent la déshumanisation de la police opérée sous Sarkozy alors que Marseille en montre l’échec. Si le trafic s’est enraciné, c’est en effet que des quartiers sont traités comme les territoires de

Laisser un commentaire