CIDH: Les personnes dites handicapées maintenues dans la précarité !

Le Parti de Gauche dénonce sans réserve les conclusions du Comité Interministériel du Handicap marquées par l’absence de mesures concrètes et immédiates susceptibles d’améliorer la situation de plusieurs millions de nos concitoyens confrontés au quotidien à de graves situations de handicap.
En effet, que ce soit au plan de l’inaccessibilité du cadre bâti, de l’éducation et de la formation, de l’accès aux soins et à l’emploi, ou bien encore au plan des ressources, comme au plan de la compensation indispensable pour parvenir à un minimum d’autonomie auquel ils aspirent, nos concitoyens dits handicapés auront peine à trouver un véritable motif de satisfaction.
Le Parti de Gauche souligne que ce sont l’inadaptation de la société actuelle d’une part et la politique néolibérale poursuivie par le Gouvernement d’aujourd’hui d’autre part qui maintiennent nos concitoyens dans la plus grande précarité, leurs ressources restant désespérément figées en dessous du seuil de pauvreté.
Face à ces situations de handicap aussi dramatique, le Parti de Gauche ne peut que suggérer au Gouvernement de mettre au débat la proposition de loi déposée lors de la précédente législature par les députés Martine Billard et Marc Dolez visant à refonder sur de nouvelles bases la loi du 11 février 2005, à mettre en oeuvre concrètement l’indispensable accessibilité et adaptabilité du cadre bâti existant, et à accorder aux personnes dites handicapées un revenu enfin décent qui ne peut qu’être égal au SMIC.
Vincent Assante, Responsable commission handicap du Parti de Gauche
Delphine Beauvois, Secrétaire nationale à l’Egalité et au Féminisme du Parti de gauche

Source: Actualités Parti de Gauche

Laisser un commentaire