Les beaux discours ne peuvent masquer les multiples renoncements

sante-marchandise.jpg


Lundi 23 septembre, le Ministère des affaires sociales et de la santé a présenté sa stratégie nationale de santé qui a vocation à définir le cadre de la future loi de santé 2014.Or, derrière les vœux pieux et le recours aux formules creuses, cette stratégie ne marque non seulement aucune inflexion significative par rapport aux mesures mises en œuvre par la droite mais semble même se féliciter du travail de destruction de notre système de santé mis en œuvre avec zèle durant plus de 10 ans.
Ainsi, la nécessaire prise en compte des déterminants de santé est évoquée alors que le principal d’entre eux, à savoir les inégalités sociales, ne cesse de se détériorer avec la complicité du Gouvernement actuel davantage préoccupé par les pigeons et le MEDEF que de cette question.De même, la priorité donnée à la santé environnementale est démentie dans les faits par l’exclusion et donc l’absence au sein du comité pour la transition écologique, des associations spécialisées dans ce domaine.
Dans le domaine de la santé au travail, comment croire que celle-ci est prioritaire quand est signé l’accord

Laisser un commentaire