Pour les lycées Français de l’étranger, le changement, c’est l’abandon ?

C’est avec consternation que nous apprenons que deux établissements français à l’étranger sont sur le point d’être abandonnés par la France : la section lycée de Diego Suarez (Madagascar) supprimée par l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE) d’une part et d’autre part le lycée Français de Palma de Majorque (Espagne), dont la Mission laïque française veut abandonner la prise en charge. Cet établissement avait déjà subi le retrait de l’AEFE en 2008.
Dans les deux cas, les parents, élèves et personnels sont confrontés à des décisions brutales et sont plongés dans une situation de désarroi et d’abandon complet. L’actuel président et l’ensemble les députés des Français de l’étranger qui le soutiennent avaient pourtant multiplié, il y a quelques mois, les promesses électorales concernant la relance du système scolaire français à l’étranger.
En réalité, c’est bien la poursuite du désengagement de la France à l’étranger, auprès de ses concitoyens et des familles francophiles, qui est ici mise en application. Ce désengagement est déjà à l’œuvre dans d’autres domaines, notamment, avec la suppression de postes au Ministère des Affaires étrangères et dans les consulats.
Nous dénonçons cette politique qui vise à se débarrasser des établissements jugés « les moins rentables ». Ceux-ci concentrent pourtant beaucoup de familles françaises en difficulté dans des pays en crise (majorité d’élèves français boursiers à Diego Suarez, près de 30 % à Palma !). A Palma, c’est ainsi près de 420 élèves français et espagnols auxquels on impose injustement une rupture dans leur scolarité française, menée jusque-là dans un établissement dynamique et plein de ressources.
Le Département des Français de l’étranger du Parti de Gauche rappelle son engagement à défendre le réseau d’enseignement français et la présence de la langue française dans le monde.
Il exprime son soutien aux familles des élèves et aux personnels de ces deux établissements.
Il condamne fermement les décisions prises et rappelle à l’AEFE sa mission de service d’éducation française solidaire pour TOUS les Français de l’étranger.
Il exige du gouvernement et des élus de faire en sorte que l’AEFE revienne sur ces deux décisions, afin de maintenir le lycée de Diego Suarez ouvert et de reprendre sous sa tutelle le Lycée Français de Palma (la Mission laïque française s’étant montrée incapable d’en assumer la gestion).
Département des Français de l’étranger du Parti de Gauche (membre du Front de Gauche)contact presse : (00 34) 606 402 195
Source: Actualités Parti de Gauche

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Élection à la Présidence des Républicains – Résultats du 1er tour

Chères amies, chers amis, Merci pour votre participation au premier tour de l’élection à la…

décembre 4, 2022

Non à l’expulsion de Salah Hamouri

Cela fait 20 ans que Salah Hamouri, avocat franco-palestinien est persécuté par Israël, puissance occupante.…

décembre 4, 2022

Élection à la Présidence des Républicains – Participation à 20h

Le 1er tour de l’élection à la Présidence des Républicains s’est ouvert ce samedi 3…

décembre 3, 2022

Repères Républicains : Le rôle de l’école aujourd’hui

Retrouvons-nous ce mercredi 30 novembre à partir de 18h30 pour notre quatrième rendez-vous « Repères…

novembre 30, 2022

Nos députés interrogent le gouvernement

Ce mardi après-midi, lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, trois…

novembre 29, 2022
%%footer%%