Législatives partielles : le grand chelem de l’UMP

Elections législatives

« C’est un grand chelem pour l’UMP, la marque concrète de la réussite de l’implantation locale de nos candidats et de leurs proximités avec les électeurs. Mais c’est aussi un désaveu cinglant de la politique menée par François Hollande et le Gouvernement de Jean-Marc Ayrault qui, depuis sept mois, matraquent fiscalement les classes moyennes et portent atteinte à certaines de nos valeurs fondamentales ».Président de l’UMP, Jean-François Copé a tenu, dès dimanche soir, à réagir aux trois victoires des trois candidats de l’UMP engagés dans les trois élections législatives partielles.Dans la 6ème circonscription de l’Hérault, le candidat de notre famille politique, Elie Aboud avait été battu dans une triangulaire avec le FN de 10 voix en juin dernier par la socialiste Dolorès Roqué. Sept mois après, Elie Aboud a complètement inversé le résultat en remportant cette partielle avec 61,91% des suffrages contre 38,09% à la candidate socialiste. « C’est un sondage grandeur nature et c’est presque un carton rouge envoyé à Paris et au couple exécutif Hollande-Ayrault », a réagi Elie Aboud.Dans la 13ème circonscription des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian avait manqué dimanche dernier l’élection au 1er tour à quelques voix près. Pour ce second tour, Patrick Devedjian, avec 60,04% des voix contre 39,96% au candidat de gauche Julien Lanfried, a progressé de 10 points par rapport au mois de juin dernier. Notant qu’il avait obtenu à l’occasion de cette élection « son plus gros score » dans cette circonscription, Patrick Devedjian voit dans son succès deux raison : son implantation face à un candidat parachuté et « un grand désamour des électeurs à l’égard du Gouvernement et de François Hollande » .Enfin, dans la 1ère circonscription du Val-de-Marne, la gauche avait été éliminée dès le 1er tour. Et au deuxième tour, sur les deux candidats de droite en lice, c’est Sylvain Berrios, qui siègera au groupe UMP, qui l’a emporté avec 56,60% des voix sur Henri Plagnol (43,40%) qui, élu en juin sur une étiquette UMP, avait finalement rejoint l’UDI de Jean-Louis Borloo.« Ce sont trois victoires très nettes de l’UMP et ces résultats sont les prémices de la reconquête des territoires voulue par Jean-François Copé et l’ensemble de notre famille politique » ont également réagi Michèle Tabarot, secrétaire générale de notre mouvement ainsi que Christian Jacob, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale.
Source: Actualités UMP

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Le groupe LFI-NUPES ne laissera jamais passer leur réforme des retraites

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise-NUPES Une menace plane : celle d’un amendement déposé…

septembre 28, 2022

Il faut accueillir les réfugiés russes

Avec l’annonce de la mobilisation pour combattre en Ukraine le 21 septembre, Vladimir Poutine a…

septembre 27, 2022

Olivier Marleix : « Face au mur de la dette, Emmanuel Macron accélère »

Après la présentation du budget 2023 par le gouvernement, le président du groupe Les Républicains…

septembre 27, 2022

Ronan Le Gleut : « Créer un statut fiscal nouveau : la résidence d’attache »

Si vous vivez à l’étranger, votre résidence principale se trouve hors de France mais lorsqu’un…

septembre 27, 2022

Une journée très particulière

Le parti néofasciste Fratelli d’Italia devient la force centrale de la coalition droite/ extrême lors…

septembre 27, 2022

Le spectre du fascisme hante de nouveau l’Italie : la NUPES est plus que jamais un rempart et un espoir, en France et pour toute l’Europe

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise-NUPES Hier soir, la coalition de droite et d’extrême-droite…

septembre 26, 2022
%%footer%%