Macron veut détruire notre système scolaire

Jean-Luc Mélenchon était l’invité de la matinale de France Info ce vendredi 3 juin 2022.

L’occasion pour le leader du bloc populaire de faire passer un message : le peuple français n’a pas tranché politiquement. Il a élu un président, mais a voté par défaut, ou n’a pas voté. Il reste une occasion au peuple français pour éviter un second mandat Macron : le 3ème tour, les élections législatives qui se déroulent ces 12 et 19 juin. Si les Français choisissent le programme de rupture de la Nouvelle Union Populaire, Jean-Luc Mélenchon a rappelé que c’est ce programme qui serait appliqué.

Jean-Luc Mélenchon a pu ensuite dénoncer le programme économique d’Emmanuel Macron, répondant à un seul objectif : le retour du déficit public à 3% à l’horizon 2017. Un programme économique résumable en un mot : l’austérité. Un programme économique qui a un coût : 80 milliards d’euros. Jean-Luc Mélenchon a interrogé : où Macron va-t-il trouver l’argent ? Combien de classes compte-t-il encore fermer ? Combien de lits d’hôpitaux compte-t-il encore supprimer ? Derrière le discours d’Emmanuel Macron, une réalité bien concrète : la destruction de nos services publics.

Alors que les résultats de Parcoursup sont en train de tomber, Jean-Luc Mélenchon a eu l’occasion de dénoncer la destruction en marche de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur. Le leader du bloc populaire a dénoncé le projet scolaire d’Emmanuel Macron : morceler notre système scolaire en établissements autonomes et concurrents. Il a rappelé que la première ressource de la France, c’est l’intelligence de ses enfants.

Jean-Luc Mélenchon a fait passer un message : si la NUPES obtient la majorité pour gouverner, elle supprimera Parcousup, recrutera des enseignants, augmentera leurs salaires, réduira le nombre d’élèves par classe, mettra le paquet pour l’éducation nationale, quoi qu’il en coûte. Le leader de l’Union Populaire, en position favorite dans les sondages, a rappelé que chaque citoyen avait le droit à un enseignement de très haute qualité, où qu’il se trouve sur le territoire, selon le principe républicain d’Égalité face à l’École.

Face à l’inflation historique de 5,2% dans le pays, Jean-Luc Mélenchon a effectué un rappel : l’augmentation des prix est liée à la spéculation. Le leader de la Nouvelle Union Populaire a souligné que des économistes libéraux reconnaissaient la responsabilité de la spéculation financière dans l’explosion des prix. Jean-Luc Mélenchon a rappelé une mesure centrale du programme de gouvernement partagé de la NUPES : le blocage des prix du pétrole, du gaz et des produits de première nécessité. Il a rappelé que l’Espagne et le Portugal ont bloqué les prix, qu’il s’agit d’une question de volonté politique.

Source: Actualités La France insoumise

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Les AMFIS sont de retour ! Réservez votre place !

L’événement politique de la rentrée se déroulera cette année à Valence du 25 au 28…

juillet 1, 2022

Lancement d’une commission d’enquête sur les causes de l’inflation

Communiqué du groupe La France insoumise - Nouvelle Union Populaire écologique et sociale. A l’initiative…

juillet 1, 2022

Christian Jacob : « Il nous faut un phare à droite »

Le patron des Républicains a décidé de sortir de la vie politique après 28 années…

juillet 1, 2022

Christian Jacob : « Je sais ce que je vous dois. Je ne l’oublierai pas. »

Chers amis, J’ai toujours considéré que la vie publique est d’abord une affaire de fidélité…

juillet 1, 2022

Sommet de l’OTAN : défendre l’Ukraine oui, brader notre indépendance non

Communiqué des député•es LFI membres des commissions Défense et Affaires étrangères. Nous réaffirmons notre soutien…

juin 30, 2022

Répartition des député•es dans les commissions et aux différents postes de l’Assemblée nationale

Vice-présidence de l’Assemblée nationale Caroline Fiat 6e circonscriptionMeurthe-et-Moselle Commission des finances, de l’économie générale et…

juin 30, 2022
%%footer%%