Panne des ENT : la macronie piétine l’égalité d’accès à l’éducation

Un article du groupe thématique Numérique

Mercredi 31 mars 2021, Emmanuel Macron a annoncé la fermeture des écoles, collèges et lycées pour une durée totale de quatre semaines, vacances comprises. La gestion sanitaire catastrophique de la crise du Covid par la macronie a conduit le pays dans cette situation critique. C’est donc au total 15 millions d’élèves et personnels qui évoluent depuis ce matin dans l’enseignement « distanciel ».

Le gouvernement a eu plus d’un an pour préparer ses infrastructures et ses services. Pourtant, une nouvelle fois, une part majeure des services « Ma Classe à la Maison » du CNED (Centre national d’enseignement à distance), les services Pronote, des ENT (Espaces Numérique de Travail) locaux se sont retrouvés saturés dès le matin. En cause selon le ministre Jean-Michel Blanquer ? Des attaques informatiques contre le CNED venues de l’étranger, des insuffisances liées aux manquements supposés de l’hébergeur français OVH lors de l’incendie de son data center (ou centre de données) strasbourgeois en mars 2021. Des arguments vite écartés par Michel Paulin, PDG d’OVH, qui faisait état aujourd’hui d’informations « erronées » , affirmant que les problèmes de performance de certaines applications n’étaient pas dus à son service.

Reconnaître ses erreurs n’est pas le fort du ministère dont l’impréparation numérique prive aujourd’hui une part majeure des élèves de l’accès au droit à l’éducation. Une égalité d’accès pourtant reconnue dans la Convention des droits de l’enfant (art. 29), la Déclaration Universelle des droits de l’homme (art. 26) et dans le Code de l’éducation (art. L111-1).

Une cellule de continuité pédagogique par académie, des déclarations du Ministre s’enorgueillant dès fin août de la préparation du Gouvernement en cas de fermeture des écoles : tout cela pour en arriver là ?

Parallèlement à une vraie politique sanitaire scolaire par roulement, la nécessité de recalibrer et redimensionner les infrastructures et équipements accueillant les services et applications décentralisées doit être planifié à échelle nationale en coordination avec les collectivités locales. Pareille impréparation non-coordonnée face à l’enjeu sanitaire aujourd’hui démontre l’incapacité du Gouvernement actuel à répondre aux enjeux politiques et numériques de demain.

Source: Actualités La France insoumise

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Mort du président Idriss Deby : la France perd aujourd’hui un allié et un chef d’Etat d’un pays ami de longue date

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le décès au combat du président du…

avril 20, 2021

« Nous demandons un moratoire absolu et immédiat sur tout nouveau projet d’éolien terrestre dans nos régions »

Le développement du parc éolien « quoi qu’il en coûte » est une aberration, estiment,…

avril 20, 2021

La proposition de loi « pour une sécurité globale préservant les libertés » appelle la censure du Conseil Constitutionnel !

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise. Les 17 députés du groupe parlementaire de la…

avril 20, 2021

Loi Sécurité globale : 87 parlementaires saisissent le Conseil constitutionnel

87 députés des groupes Gauche démocrate et républicaine, La France insoumise, Socialistes et apparentés, Libertés…

avril 20, 2021

Frédéric Péchenard : « Cette opération de communication ressemble à un acte de campagne électorale »

Frédéric Péchenard, vice-président de la région Île-de-France et membre de l’équipe dirigeante de notre mouvement,…

avril 20, 2021

Lancement de l’application Action populaire – Conférence de presse

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=_CcTV0k_CbM?feature=oembed&w=840&h=473] Ce jeudi 22 avril, rendez-vous à 11h en direct pour la conférence de…

avril 19, 2021
%%footer%%