Face à l’urgence climatique, sociale et démocratique, face aux politiques d’austérités, aux logiques de délocalisation et de libre-échange, de perte d’indépendance des Etats, l’écosocialisme se présente comme un concept unificateur et une alternative politique puissante pour notre civilisation.
La crise sanitaire actuelle est bien la conséquence du mode capitaliste d’exploitation, de production, de consommation et d’échanges. Son caractère prédateur a martyrisé la nature, la biodiversité et a bouleversé notre rapport au vivant, aux espèces animales et végétales. Les effets sont amplifiés par les pressions austéritaires, les coupes sombres sur les services publics, la santé et  les conséquences sociales sont considérables. Cette crise a clairement démontré que le capitalisme est incompatible avec l’intérêt général de l’avenir de la vie sur terre et de la planète elle-même.
Le Parti de Gauche travaille à faire de l’écosocialisme une doctrine centrale face au capitalisme contemporain, mais aussi pratique pour présenter des solutions, des campagnes concrètes aux mouvements populaires et formations politiques françaises et internationales.
En novembre dernier, notre Conseil national avait adopté la résolution « Pour des Assises internationales de l’écosocialisme » en vue d’une convention internationale. Du fait du Covid-19, le CN qui devait décider du calendrier et qui était prévu en avril n’a pas pu se tenir. Toutefois, un comité de pilotage s’est mis au travail dès la fin du mois de mars 2020. Il est  composé de 7 membres du SEN, 3 membres du BCN et 10 militant.e.s du parti. Il a initié ses chantiers en matière de cartographie des acteurs internationaux à associer, balayage bibliographique et relecture des 18 thèses, mais aussi communication et relations unitaires. Une vingtaine d’autres camarades sont également actif.ve.s dans les différents groupes de travail avec des réunions hebdomadaires.

Un document de travail réactualisé à partir des 18 thèses de 2013 a pu être élaboré. Il intègre une écriture précisant et réactualisant certains chapitres et propose de nouvelles thèses à mettre en chantier. Parmi celles-ci, des questions centrales comme le féminisme, le rapport au vivant et à la biodiversité, de la finance et la dette, de la question démocratique et de la souveraineté populaire, de penser l’auto-organisation locale à la 6e République dans une logique de transition.
Le SEN décide de lancer dès maintenant le processus des Assises pour l’écosocialisme.
Il s’adressera à l’ensemble des militant.e.s et sympathisant.e.s du parti, de La France insoumise ainsi qu’à ses partenaires du mouvement social, responsables d’organisations et de collectifs, militant.e.s, intellectuel.le.s, artistes et citoyen.ne.s mobilisé.e.s.
Les Assises doivent être pensées comme un processus en mouvement qui se conclura par l’organisation d’une convention internationale et pas simplement réduite à un unique événement. Avant cela, elles prendront dès maintenant la forme d’une multiplicité de rencontres, d’auditions, de publications, d’émissions, d’initiatives territoriales et thématiques au niveau local, régional mais aussi à l’international.
Elles auront le rôle d’identifier les acteurs et actrices, les idées, les pratiques dont nous devrons nous rapprocher. Notre travail politique a toujours été d’articuler la théorie et la pratique. Cette première phase aura ce but, répondant à l’objectif de réactualiser le travail doctrinal tout en l’enrichissant des radicalités concrètes qui existent. Le travail de réactualisation des 18 thèses que nous avons initié guidera ce chantier en l’orientant autour de certaines lignes de réflexions à approfondir et en mettant l’accès sur les nouvelles thèses.
Des revues et médias pourraient bien sûr en être parties prenantes. Le chantier est immense, il réclame toutes les intelligences et bonnes volontés. Chacun.e pourra participer, contribuer et construire ce processus collectif avec l’objectif :
– d’organiser des initiatives locales et régionales ;
– d’une convention internationale des Assises pour l’écosocialisme à la fin du premier trimestre 2021 ;
– de réactualiser un Manifeste pour l’écosocialisme ;
– de fortifier un réseau écosocialiste du « local à l’international ».
D’ores et déjà, les comités, coordinations régionales du PG peuvent se saisir de ces Assises pour préparer et organiser des événements locaux dès cet été ou à la rentrée prochaine. À l’échelle géographique qui leur semble la plus pertinente, et compte tenu des règles sanitaires en vigueur, il s’agit de proposer : des rencontres et des débats avec les associations, les citoyen.e.s, les organisations syndicales ; des projections de documentaires ou de films pour ouvrir la discussion ; des actions d’éducation populaire autour de thèmes écosocialistes ; de faire le lien avec des luttes locales. En réunion physique quand ce sera possible ou en visio-conférence.
Le comité de pilotage aura le rôle de coordonner ce processus. Le Conseil national prévu dans l’état actuel des choses fin septembre précisera l’agenda du processus des Assises et de la mise en perspective du congrès du Parti de Gauche qui devrait se tenir fin juin/ début juillet 2021, avec au cœur de celui-ci les avancées du travail mené sur l’écosocialisme.

Résolution du SEN du Parti de Gauche
Source: Actualités Parti de Gauche

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Sabena Technics : de l’urgence d’un patriotisme économique pour préserver nos industries et nos emplois

 Le 8 octobre 2020, en pleine crise de l’aéronautique, Florence Parly, ministre des Armées, visitait…

avril 20, 2021

Soutien aux manifestations du 23 avril

Le Parti de Gauche soutien les manifestations appelées par les organisations syndicales partout dans le…

avril 20, 2021

Mme Annika Bruna Député français au Parlement européen, membre de la commission d’enquête sur le transport des animaux.

Viande de cheval : Stopper les importations en provenance des « Champs de l'Horreur »…  9,4…

avril 20, 2021

Mort du président Idriss Deby : la France perd aujourd’hui un allié et un chef d’Etat d’un pays ami de longue date

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le décès au combat du président du…

avril 20, 2021

« Nous demandons un moratoire absolu et immédiat sur tout nouveau projet d’éolien terrestre dans nos régions »

Le développement du parc éolien « quoi qu’il en coûte » est une aberration, estiment,…

avril 20, 2021

La proposition de loi « pour une sécurité globale préservant les libertés » appelle la censure du Conseil Constitutionnel !

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise. Les 17 députés du groupe parlementaire de la…

avril 20, 2021
%%footer%%