« Loi Blanquer » pour l’Ecole : le « Cheval de Troie » du Ministre

Lors d’une conférence de presse du 26 mai 2017, le Ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer déclarait : « Il n’y aura pas de « Loi Blanquer », et j’en serai fier ».
Mais ça c’était en 2017. Car le 8 octobre dernier, un projet de loi a bel et bien été présenté aux organisations syndicales médusées, avec un passage au Conseil Supérieur de l’Education prévu pour le 15 octobre prochain.
Aussi peut-on se poser la question : pourquoi ce projet de « Loi Blanquer » a-t-il été dissimulé jusqu’à ce jour ?
La réponse à cette interrogation se trouve dans la nature même des projets contenus dans cette loi et qui vont immanquablement remettre en cause des pans entiers de notre système éducatif.
Si la création de l’instance d’évaluation de l’école et la scolarisation obligatoire à 3 ans ont déjà été annoncées, pour autant, l’implication de cette dernière mesure n’apparaissait pas au grand jour jusqu’à ce jour : le caractère obligatoire de la scolarisation à 3 ans va de fait contraindre l’Etat à compenser le financement des écoles maternelles privées par les communes, obligation de financement qui jusqu’alors ne concernait que la maternelle publique.
D’autre part, un article de ce projet de loi prévoit de permettre au gouvernement de modifier le découpage territorial par simples ordonnances, donc hors de tout contrôle du parlement.
En conséquence les procédures d’affectation des enseignants pourront être affectées par ce redécoupage territorial : un sujet particulièrement « explosif » pour les personnels.
Enfin, la formation des enseignants est au cœur de cette loi : les Ecoles Supérieures du Professorat et de l’Education – ESPE – deviendraient des Instituts Nationaux du Supérieur du Professorat – INSP- avec notamment un changement de procédure de nomination des directeurs qui seront choisis non plus dans le cadre de la procédure universitaire normale mais directement par les ministres.
Au-delà des mesures à forte teneur idéologique qui, dans la droite ligne de l’école libérale mise en place par le ministre, structurent ce projet de loi, c’est aussi la méthode utilisée qui interpelle, qui inquiète mais qui surtout traduit une bien étrange conception de cette « Ecole de la Confiance » tant vantée par Jean-Michel Blanquer.
Cet article « Loi Blanquer » pour l’Ecole : le « Cheval de Troie » du Ministre est apparu en premier sur Parti socialiste.
Source: Actualités du PS

Partager
Posté par

Derniers articles

Revivre le passage des propositions de loi de la France insoumise à l’Assemblée

Le jeudi 21 février 2019, les propositions de loi de la niche parlementaire de la France insoumise étaient débattues à…

février 22, 2019 6:43

RIC communal, conseils de quartiers souverains et autres mécanismes : pour un contre-pouvoir populaire par le bas

Edito de Rhany Slimane, candidat France insoumise aux élections européennes.  Le rôle des citoyen·ne·s dans la prise de décision politique…

février 22, 2019 6:29

#eFi11 – Histoire et signification de la République en France

Samedi 23 février à 10h30, suivez en direct le 11e cours de l’école de formation de la France insoumise :…

février 22, 2019 6:14

Le Parti socialiste affirme son soutien à l’Humanité

Le Secrétaire national Stéphane Troussel représentera le Parti socialiste lors de la soirée de solidarité en faveur de L’Humanité organisée…

février 22, 2019 5:30

Discussion de la proposition de loi RIC – réponses du rapporteur

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=hBCfNYNl6as?feature=oembed&w=500&h=281] Le 21 février 2019, Bastien Lachaud, rapporteur de la proposition de loi visant à instaurer le RIC, a…

février 22, 2019 5:04

Au secours, Le TAFTA revient !

Communiqué de presse de Jean-Luc Mélenchon. Jeudi 21 février, les ministres de l’Union européenne du commerce étaient réunis à Bucarest.…

février 22, 2019 2:33