Réaction d’Olivier Faure suite au Congrès de Versailles : l’autosatisfecit d’Emmanuel Macron

Un an après la première convocation du Parlement en Congrès à Versailles, le Président Emmanuel Macron a jugé bon de réitérer l’exercice. Dès lors, chacun pouvait s’attendre à ce que le Président vienne y délivrer une parole qui marquerait une évolution de sa politique à un moment où les Français jugent que l’action menée n’est ni juste ni efficace. Mais c’est un président droit dans ses bottes qui s’est exprimé.
Le président vante son humilité, dit se souvenir des conditions particulières de son élection mais, dans les faits, n’en tient aucun compte. Tout va très bien ! Les renoncements sur la politique environnementale? Pas vu. L’opacité qui entoure la sélection via ParcourSup? Présentée comme un moyen de choisir plus lucidement son avenir. Les aides sociales ? Elles sont pointées du doigt, dénoncées pour mieux les diminuer demain. Les pensions de réversion ? Seuls les pensionnés actuels se voient garantir la poursuite de leurs droits. La laïcité? Convoquée seulement pour parler de l’Islam. Les inégalités de revenus? Balayées car seules comptent les inégalités de destin. Les cadeaux fastueux pour les plus riches? Cela finira par ruisseler sur les autres.
Là où, même sa majorité attendait une inflexion sociale de sa politique, Emmanuel Macron n’a offert que sa réthorique et en prime, une leçon de libéralisme.
C’était un congrès pour rien, un oral de rattrapage raté. Le président, perché sur mon mont Olympe, parle mais n’écoute rien du message que lui adressent les Français.
Cet article Réaction d’Olivier Faure suite au Congrès de Versailles : l’autosatisfecit d’Emmanuel Macron est apparu en premier sur Parti socialiste.
Source: Actualités du PS

Laisser un commentaire