Journée des droits des femmes : poursuivre sans relâche la marche vers l’égalité réelle

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, le Parti socialiste réaffirme sa volonté de poursuivre son action pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.
Lors du précédent quinquennat, cette priorité s’est concrétisée par la création d’un ministère dédié aux droits des femmes ainsi que dans la grande loi du 4 août 2014 qui a conditionné l’accès aux marchés publics au respect par les entreprises de l’égalité professionnelle ; protégé les mères isolées des impayés de pension alimentaire et étendu à tous les champs de responsabilité le principe de parité. En complément de la loi du 6 août 2012, elle a aussi permis de mieux lutter contre les violences faites aux femmes, grâce au renforcement de l’ordonnance de protection et des infractions relatives au harcèlement.
L’année 2017, marquée par la libération de la parole des femmes dans le sillage de #balancetonporc et #metto, a montré combien ces dispositifs étaient pertinents, mais aussi qu’ils devaient être amplifiés et  complétés pour éliminer les violences faites aux femmes. Le Parti socialiste réitère, en ce 8 mars, son soutien aux femmes qui ont osé prendre la parole pour dénoncer les violences dont elles étaient victimes. Il salue également l’ensemble des acteurs, en particulier les associations, qui agissent au quotidien pour défendre les droits des femmes et demande au gouvernement de les soutenir financièrement sans quoi l’égalité femme-homme ne serait pas une grande cause nationale.
L’égalité réelle, passe aujourd’hui nécessairement par la lutte contre les inégalités salariales : en France, à poste équivalent, les femmes gagent 9% de moins que les hommes, et même 24% de moins, tous postes confondus. Le Premier ministre a présenté un plan de 10 mesures pour mettre en œuvre le principe « à travail égal un salaire égal ». Si des dispositions vont dans le bon sens, le Parti socialiste regrette un certain attentisme du gouvernement.
Il l’appelle ainsi à agir sans attendre et à appliquer les sanctions prévues par la loi de 2014 ce qui implique le recrutement de personnels supplémentaires pour procéder aux inspections ; à étendre ces dispositions aux entreprises de moins de 50 salariés et à réunir les partenaires sociaux pour travailler à un vaste « rattrapage salarial ».
Cet article Journée des droits des femmes : poursuivre sans relâche la marche vers l’égalité réelle est apparu en premier sur Parti socialiste.
Source: Actualités du PS

Partager
Posté par

Derniers articles

Un tiers des séniors sans emploi ni retraite sont pauvres !

Communiqué de presse de Joëlle Melin, Député ENL au Parlement européen En publiant une étude sur la situation financière des…

septembre 24, 2018 10:43

CETA : Nous voulons débattre maintenant !

Le président de la République serait-il tenté de mettre sous le tapis la question essentielle de la ratification du CETA,…

septembre 23, 2018 9:03

Question écrite sur les pratiques de chasse cruelles

Bastien Lachaud interroge le ministre de la Transition écologique sur les mesures qu’il compte mettre en place pour interdire les…

septembre 23, 2018 2:59

Question écrite | Affaires d’agression sexuelle de saisonnières marocaines en Espagne

M. Michel Larive interroge M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur des affaires d’agression sexuelle de saisonnières…

septembre 23, 2018 7:26

Question écrite sur la fermeture de l’institut français de Naplouse

Le député Bastien Lachaux a demandé à Jean-Yves le Drian pourquoi le gouvernement a fermé l’institut français de Naplouse, en…

septembre 22, 2018 2:46

A quelques semaines de la fin de l’accord entre ARCELOR-MITTAL et l’État, L’Espace des Luttes rencontre les métallos de Florange.

Ce mercredi 19 septembre, une rencontre a eu lieu autour de Lionel BURIELLO, Secrétaire Général CGT Arcelor-Mittal, et militant Insoumis,…

septembre 22, 2018 9:46