Néonicotinoides et épandage aérien : En marche arrière ?!

La nouvelle est ahurissante. Selon la fuite d’une trame de projet de loi révélée par la journaliste Marie Dupin de BFM, le gouvernement envisage de revenir sur l’interdiction des néonicotinoïdes et des épandages aériens de pesticides.
Interrogé ce matin sur le dossier, le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation M Travert invoque la prééminence du droit européen sur le droit français, et s’abrite derrière le paravent européen ce qui est totalement absurde : comme l’a rappelé M Veillerette de Générations Futures, un texte d’interdiction de ces insecticides est précisément à l’étude en ce moment même au niveau européen !
Emmanuel Macron avait par ailleurs pris l’engagement que ces fameux néonicotinoïdes seraient définitivement interdits, qu’on ne reviendrait pas sur cette interdiction, arrachée suite à une pétition initiée par… la fondation Nicolas Hulot ! Ce dernier dément d’ailleurs, ce que confirme Mathieu Orphelin, nouveau député En Marche et ancien porte-parole de cette fondation, qui vient lui-même de rencontrer la fédération des apiculteurs.
On marche sur la tête.
Le Parti de Gauche en appelle à la responsabilité du gouvernement et demande un rapide et clair démenti du Premier Ministre face au propos contradictoires des deux Ministres : une telle décision serait proprement irresponsable.
Nous rappelons également que si l’Union européenne nous demande d’ingérer du poison, on n’est pas obligés de le faire. Quand la santé de nos concitoyens est en jeu, le seul droit qui prévaut c’est celui de l’intérêt général.
Source: Actualités Parti de Gauche

Laisser un commentaire