Handicap : La priorité nationale, c’est maintenant !

Lundi 19 juin, sous une chaleur caniculaire, des femmes ont entamé une grève de la faim place de la République à Paris soutenues par le collectif Emilie et des associations en France (notamment ADEPO, DSF47, Handignez-vous…). Ces familles d’enfants en situation de Handicap sans aucune solution et prise en charge adaptées se heurtent à un silence assourdissant des pouvoirs publics.
Face à la détresse et à la dégradation de l’état de Morgan Romain Donovan et Lucas, elles ont choisi de passer à l’acte et d’interpeller ainsi le Président de la République qui, lors de la Campagne Présidentielle, avait déclaré vouloir faire du handicap une priorité.
Depuis des mois, des parents se mettent en danger pour réclamer une prise en charge digne et bienveillante de leurs enfants en situation de Handicap : certains montent en haut de grues, d’autres entament des grèves de la faim ou se suicident comme ce fut le cas d’Emilie.
Depuis une décennie, les politiques austéritaires ont conduit à des coupes drastiques dans les actions menées envers les plus vulnérables dont les personnes en situation de handicap.
Au travers de cette action, il s’agit également de 20000 enfants non scolarisés du fait de leur handicap et de 48500 personnes (chiffre minimal) sans aucune solution.
La France Insoumise soutient la demande de ces femmes à savoir un accompagnement et une prise en charge adaptées à la problématique de ces jeunes et réclame qu’enfin soient appliqués les accords internationaux Handicap ratifiés par la France.
Nous demandons également à ce que le gouvernement prenne ses responsabilités et apporte sans délai une réponse à ces familles, à savoir la prise en charge des enfants, afin d’éviter de nouveaux drames.
Source: Actualités Parti de Gauche

Laisser un commentaire