Le Sénat améliore profondément la loi Macron

Travail, économie, emploi

Gérard Cherpion, Député des Vosges et délégué national en charge du travail et de l’emploi de l’UMP, a pris connaissance de l’adoption par le Sénat du projet de loi croissance et activité, dit « loi Macron », profondément remaniée.Les Sénateurs ont ainsi considérablement amélioré le texte issu de l’Assemblée Nationale. Ils ont simplifié l’usine à gaz que représentait le compte pénibilité en ramenant les facteurs d’exposition de 10 à 3 et en supprimant la fiche individuelle, véritable casse-tête pour les entreprises, notamment les petites. Les petites et moyennes entreprises sont actuellement soumises à un trop grand nombre d’obligations administratives.Le Sénat est par ailleurs revenu sur les stages. Il faut en effet assouplir le recours aux stages, qui ont été drastiquement limités par une proposition de loi socialiste adoptée l’année dernière. Limiter les stages, c’est limiter les capacités de formations des jeunes, c’est limiter l’acquisition d’une expérience professionnelle, essentielle pour trouver un métier après les études. Cette proposition de loi avait d’ailleurs été considérée comme une « fausse bonne idée » par le Ministre de l’Economie.Enfin, les Sénateurs ont repris et adopté des mesures préconisées par Gérard Cherpion dans sa proposition de loi relative à la simplification et au développement du travail, de la formation et de l’emploi, cosignée par plus de 80 députés et discutée à l’Assemblée Nationale en octobre dernier. L’article 1 de cette proposition de loi visant à créer une commission chargée de réformer le code du travail a ainsi été déposé sous forme d’amendement et adopté par le Sénat. Le Député ne peut que se réjouir de cette adoption, qui a bénéficié en plus d’un avis favorable du Gouvernement. Il s’étonne toutefois du double discours du Gouvernement qui, à l’Assemblée Nationale, est contre cette mesure, alors qu’il y est favorable au Sénat.L’UMP appelle ainsi le Gouvernement à faire preuve de cohérence et de faire adopter ces mesures par sa majorité à l’Assemblée Nationale pour permettre à un redressement de l’économie et de l’emploi.Gérard CHERPIONDélégué National au Travail et à l’Emploiéputé des Vosges
Source: Actualités UMP

Laisser un commentaire