La loi Rebsamen est à l'emploi ce que la loi Macron est à la croissance

Travail, économie, emploi

Le projet de loi Rebsamen « relatif au dialogue social et à l’emploi » présenté ce matin en conseil des ministres est un texte creux qui évite avec un infini soin les vrais sujets du marché du travail que sont la pénibilité, les seuils sociaux, le code, le contrat et la durée légale du travail, très loin des bonnes intentions exprimées par le premier ministre, ou les ministres de l’économie et du travail sur tous ces sujets.Mais il y a des années lumières entre les intentions et l’action. Notre marché du travail ne répond pas au défi du chômage, le gouvernement décide donc de ne pas le réformer. Mieux, il réussit le double exploit de ne pas flexibiliser le droit du travail, ni de sécuriser les employés.Avec ce texte sans ambition, le gouvernement continue d’attendre une croissance et une activité venues d’ailleurs. Sans réformes courageuses, nous ne pourrons bénéficier que modérément d’une conjoncture économique pourtant particulièrement porteuse et dont la plupart des pays autour de nous ont déjà bien plus profité que nous.Ce texte s’annonce comme un nouveau rendez-vous manqué par le gouvernement pour réformer courageusement notre pays. Le projet de loi Rebsamen sera donc à l’emploi, ce que le projet de loi Macron est à la croissance, c’est-à-dire rien.Eric WoerthDélégué Général à l’Economie et aux FinancesDéputé de l’Oise
Source: Actualités UMP

Laisser un commentaire