Recrutement des animateurs: des disfonctionnements inquiétants…

Education et recherche

Les affaires de pédophilie impliquant des animateurs scolaires ne cessent de se multiplier.A la suite de la réforme non concertée des rythmes scolaires, les mairies ont été dans l’obligation de recruter des animateurs de manière massive et souvent précipitée. Les drames vécus récemment au sein de l’Education nationale devraient nous conduire à la plus grande vigilance. Or, bien souvent, les recrutements ont été effectués sans les précautions et entretiens nécessaires sur ces animateurs. La procédure actuelle présente clairement des défaillances structurelles.Selon Maître Grimaud, Avocat d’Innocence en Danger, en l’espace de dix mois, « sept dossiers ont été ouverts sur Paris et sur la région parisienne pour des faits d’agressions sexuelles et de viols commis par des animateurs sur des petites filles qui ont entre trois ans et demi et cinq ans et demi. »Il est inacceptable que ces animateurs soient recrutés avec une telle légèreté, et que nos enfants se trouvent confiés à des personnes dont les antécédents sont inconnus.Dans l’immédiat, il est impératif que des mesures encadrant strictement le recrutement des animateurs avec des conditions de formation et d’expérience bien sûr, mais aussi la consultation préalable du casier judiciaire des candidats, soient prises. De même, le cloisonnement persistant entre l’éducation nationale et la justice doit absolument cesser.Catherine LECUYERSecrétaire Nationale à la petite enfance
Source: Actualités UMP

Laisser un commentaire