Délinquance : l'UMP réclame les statistiques nationales de 2014

Sécurité et défense

Les mensonges du Gouvernement socialiste il en fut une nouvelle fois question lors du point-presse de l’UMP animé par Sébastien Huyghe, porte-parole et par Jérôme Chartier, député UMP du Val d’Oise.Parce qu’au lendemain d’une manifestation particulièrement réussie et impressionnante des professionnels de la Santé, ces derniers ont souligné « les mensonges » de leur ministre de tutelle, Marisol Touraine, laquelle n’a cessé de leur promettre une concertation qui n’a jamais eu lieu. Sauf ce dimanche, ou acculé par la force de la manifestation, elle a accepté d’en entrevoir une au moment où Manuel Valls, le Premier ministre, annonçait une grande conférence sur la Santé. « Ce qui prouve que le Gouvernement ne croit plus à cette loi Santé dont on sent la mort annoncée », estime Sébastien Huyghe rappelant que lors de leurs rencontres avec Nicolas Sarkozy, tous les professionnels de la Santé avaient souligné l’autisme de la ministre de la Santé. Des professionnels de la santé qui ne veulent pas devenir des salariés de la Sécurité sociale, qui veulent garder pour les plus jeunes la liberté d’installation et des professionnels de la Santé « opposés massivement contre le tiers payant généralisé», remarque Sébastien Huyghe pas hostile cependant à ce qu’ « une réflexion ait lieu pour un élargissement du tiers payant à certains bénéficiaires mais surtout pas à la généralisation qui conduirait à une usine à gaz. Les professionnels de la santé veulent passer leur temps à soigner les malades et non à s’occuper d’une paperasserie administrative en lieu et place de la Sécurité sociale », pointe Sébastien Huyghe.Lors de ce point-presse, Sébastien Huyghe s’est, au nom de l’UMP, interrogé sur les raisons pour lesquelles le ministre de l’Intérieur n’avait pas encore présenté, comme à l’accoutumée en janvier, les statistiques sur la délinquance et les faits délictueux commis en 2014 sur le territoire national. « Nous sommes à la mi-mars et ces chiffres nous sont encore inconnus », insiste Sébastien Huyghe. De la même façon, aucune indication n’a été donnée sur les taux d’élucidation qui ont baissé de façon très importante. « Cela s’explique par l’ambiance provoquée par la ministre de la Justice, Christiane Taubira, cette complexification de la loi pénale qui nuit à l’efficacité de la police. On sait qu’un délinquant qui encourt une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison ne fera pas de prison », souligne Sébastien Huyghe pour qui « un climat délétère pèse sur les forces de police et sur la justice ».Relevant également une « baisse importante du nombre de patrouilles », Sébastien Huyghe met l’accent entre les déclarations de Manuel Valls et la réalité du terrain vécue par les Français. « Nous demandons la présentation de ces statistiques à moins que le ministre de l’Intérieur ait des choses à nous cacher », réclame Sébastien Huyghe.Enfin Sébastien Huyghe a évoqué « la peur panique » qui s’empare de Manuel Valls, à l’approche des élections départementales, lequel ne cesse d’enchaîner déplacement sur déplacement pour annoncer projet sur projet, mesure sur mesure « alors qu’il n’a pas un euro devant lui ». Plan pauvreté, politique de la ville, fusion de la prime pour l’emploi et du RSA activité, propositions sur la ruralité… les plans s’enchaînent. « A l’approche des élections départementales, nous assistons à une multiplication soudaine d’annonces par un Manuel Valls fébrile qui joue les Père Noël à Pâques », tacle Sébastien Huyghe.
Source: Actualités UMP

Laisser un commentaire