Justice pour Philippe Pichon: le fait du Prince doit cesser, M. Valls !


Dans un jugement du 22 octobre 2013 non frappé d’appel, la 17ème chambre correctionnelle du tribunal de Paris a infligé un camouflet judiciaire à Manuel Valls. Certes, Philippe Pichon, commandant de police mis à la retraite d’office suite à sa dénonciation illustrée et argumentée du STIC, fichier policier tentaculaire, a été reconnu coupable de violation du secret professionnel. Mais il a été condamné à une peine symbolique de 1500 euros d’amende avec sursis et surtout, le tribunal a prononcé la non-inscription de cette peine sur son casier judiciaire accessible aux administrations et ne lui a pas infligé d’interdiction d’exercer le métier de policier. Enfin, le ministère de l’Intérieur qui avait poussé l’acharnement jusqu’à lui réclamer 4 000 euros de dommages-intérêts a été débouté de sa demande !
Manuel Valls a refusé obstinément depuis mai 2012 la réintégration de Philippe Pichon dans la police nationale en arguant de l’attente de la décision pénale qui vient d’être rendue. Il a pourtant accordé cette faveur il y a quelques mois à plusieurs policiers de la BAC Nord de Marseille, mis en cause dans une enquête judiciaire pour corruption. La présomption d’innocence est manifestement une notion à géométrie variable Place Beauvau. En tout cas, rien ne s’oppose aujourd’hui à la réintégration de Philippe Pichon, M. le ministre !
Le Parti de Gauche réaffirme son soutien à Philippe Pichon, lanceur d’alerte pour nos libertés et exige que justice lui soit rendue en lui permettant de redevenir le policier républicain qu’il fut pendant des années.
Source: Actualités Parti de Gauche

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Nos députés et sénateurs ont réussi à faire adopter un grand nombre de mesures

Chers amis, Les premiers textes de loi de la législature concernant le pouvoir d’achat ont…

août 5, 2022

Bruno Retailleau : « Attention aux réformes cosmétiques sur l’immigration ! »

Pour le président du groupe Les Républicains au Sénat, les mesures annoncées par le ministre…

août 5, 2022

Bruno Retailleau : « Le pouvoir d’achat ne dépend pas de l’endettement de l’État, il dépend du travail »

Bruno Retailleau, président du groupe les Républicains au Sénat et sénateur de Vendée, était l’invité…

août 3, 2022

L’ÉTAT DOIT TIRER LES LEÇONS DES INCENDIES EN GIRONDE EN PROTÉGEANT LA SOLOGNE DE L’ENGRILLAGEMENT DES FORÊTS !

Communiqué de Mathilde Paris   Les feux qui ont ravagé la Gironde ont montré les…

août 3, 2022

Nos députés interrogent le gouvernement

Ce mardi après-midi, lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, trois…

août 2, 2022

Eric Ciotti : « Monsieur Darmanin, ne tuez pas les Brigades du Tigre ! »

Le député LR des Alpes-Maritimes exhorte le ministre de l’Intérieur à renoncer à sa réforme…

août 2, 2022
%%footer%%