Justice pour Philippe Pichon: le fait du Prince doit cesser, M. Valls !


Dans un jugement du 22 octobre 2013 non frappé d’appel, la 17ème chambre correctionnelle du tribunal de Paris a infligé un camouflet judiciaire à Manuel Valls. Certes, Philippe Pichon, commandant de police mis à la retraite d’office suite à sa dénonciation illustrée et argumentée du STIC, fichier policier tentaculaire, a été reconnu coupable de violation du secret professionnel. Mais il a été condamné à une peine symbolique de 1500 euros d’amende avec sursis et surtout, le tribunal a prononcé la non-inscription de cette peine sur son casier judiciaire accessible aux administrations et ne lui a pas infligé d’interdiction d’exercer le métier de policier. Enfin, le ministère de l’Intérieur qui avait poussé l’acharnement jusqu’à lui réclamer 4 000 euros de dommages-intérêts a été débouté de sa demande !
Manuel Valls a refusé obstinément depuis mai 2012 la réintégration de Philippe Pichon dans la police nationale en arguant de l’attente de la décision pénale qui vient d’être rendue. Il a pourtant accordé cette faveur il y a quelques mois à plusieurs policiers de la BAC Nord de Marseille, mis en cause dans une enquête judiciaire pour corruption. La présomption d’innocence est manifestement une notion à géométrie variable Place Beauvau. En tout cas, rien ne s’oppose aujourd’hui à la réintégration de Philippe Pichon, M. le ministre !
Le Parti de Gauche réaffirme son soutien à Philippe Pichon, lanceur d’alerte pour nos libertés et exige que justice lui soit rendue en lui permettant de redevenir le policier républicain qu’il fut pendant des années.
Source: Actualités Parti de Gauche

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Conférence de presse du 22 septembre

Suite au bureau politique, Christian Jacob, président des Républicains, a tenu une conférence de presse.…

septembre 22, 2021

Harkis : l’opportunisme électoral d’Emmanuel Macron

Communiqué de presse de Stéphane Ravier, Sénateur des Bouches-du-Rhône Après 5 ans d’un mandat présidentiel…

septembre 22, 2021

Examen, en deuxième lecture, de la proposition de loi, modifiée par le Sénat créant la fonction de directrice ou de directeur d’école

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=T4cqC1imees?feature=oembed&w=840&h=473] Proposition de texte : Examen en 2ème lecture de la PPL création de…

septembre 22, 2021

Nos sénateurs interrogent le gouvernement

Ce mercredi après-midi, lors de la séance de questions au gouvernement, six sénateurs du groupe…

septembre 22, 2021

Christian Jacob : « La droite doit se rassembler »

Notre président, Christian Jacob, était ce matin l’invité de Nicolas Demorand et de Léa Salamé…

septembre 22, 2021

Taxe sur la liaison Nice-Corse : Christian Estrosi récidive !

Communiqué de Julie Lechanteux, Député européen du Groupe Identité & Démocratie Taxe sur la liaison…

septembre 22, 2021
%%footer%%