Pour faire passer leur pilule amère de l’allongement de la durée de cotisation, Hollande et Ayrault ont largement communiqué sur les douze facteurs de pénibilité retenus dans leur projet.
Premier constat : ces facteurs sont essentiellement physiques. Pour ne prendre qu’un exemple, alors même qu’il est prouvé que les troubles musculo-squelettiques ont une double origine, physique et psychologique, ce deuxième aspect de la pénibilité générée par le stress au travail est totalement ignoré.
Deuxième constat : en limitant à deux le nombre de facteurs pouvant être pris en compte pour chaque salarié, le gouvernement ignore ce que les spécialistes appellent

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Olivier Marleix : « Face au mur de la dette, Emmanuel Macron accélère »

Après la présentation du budget 2023 par le gouvernement, le président du groupe Les Républicains…

septembre 27, 2022

Ronan Le Gleut : « Créer un statut fiscal nouveau : la résidence d’attache »

Si vous vivez à l’étranger, votre résidence principale se trouve hors de France mais lorsqu’un…

septembre 27, 2022

Une journée très particulière

Le parti néofasciste Fratelli d’Italia devient la force centrale de la coalition droite/ extrême lors…

septembre 27, 2022

Le spectre du fascisme hante de nouveau l’Italie : la NUPES est plus que jamais un rempart et un espoir, en France et pour toute l’Europe

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise-NUPES Hier soir, la coalition de droite et d’extrême-droite…

septembre 26, 2022

Elections législatives en Italie

Appelé aux urnes ce dimanche, le peuple italien s’est exprimé souverainement. Tous les démocrates sont…

septembre 26, 2022

François-Xavier Bellamy : « La réforme des retraites est indispensable »

François-Xavier Bellamy, député européen et président de la délégation française du groupe PPE au Parlement…

septembre 26, 2022
%%footer%%