Pénibilité, l’enfumage

retraites_austerite.jpg


Pour faire passer leur pilule amère de l’allongement de la durée de cotisation, Hollande et Ayrault ont largement communiqué sur les douze facteurs de pénibilité retenus dans leur projet.
Premier constat : ces facteurs sont essentiellement physiques. Pour ne prendre qu’un exemple, alors même qu’il est prouvé que les troubles musculo-squelettiques ont une double origine, physique et psychologique, ce deuxième aspect de la pénibilité générée par le stress au travail est totalement ignoré.
Deuxième constat : en limitant à deux le nombre de facteurs pouvant être pris en compte pour chaque salarié, le gouvernement ignore ce que les spécialistes appellent

Laisser un commentaire