Le #5mai, une marée pour dire: “la Ve, du balai”!

La crise est maintenant politique. Pas cette petite crise passagère, telle une crise de foie, que l’on soulagerait, en quelques heures, en avalant une ou deux pastilles à la poudre de perlimpinpin. Bien plus cette crise massive, qui révèle le stade terminal d’une maladie qui ronge depuis des décennies. Beaucoup continuent de croire que le remède c’est les pastilles. De droite, comme de “gauche”, ils appellent à un remaniement. La nuance réside, tout au plus, dans le nombre de pastilles à absorber. D’autres comprennent l’étendu du mal, du désastre et le ridicule de l’usage des pastilles, qu’elles soient roses ou bleues. La maladie qui provoque ces crises répétées, de plus en plus violentes et morbides, porte un nom: la Ve République.
Le remaniement comme thérapie? Mais il a déjà eu lieu le remaniement, pas plus tard que le 6 mai 2012, moins d’un an de cela. Le président? Il a changé! Le premier ministre? Il a changé! Les ministres? Ils ont changé! Les députés? Ils ont changé! Un sacré remaniement donc. La politique reste pourtant la même. Les dérives d’une oligarchie qui se comporte sans aucune limite, dans la recherche d’une jouissance personnelle absolue, perdurent. Pris la main dans le sac, on nie en bloc. Le clan fait bloc. Puis la vérité perce, grâce à l’opiniâtreté de journalistes rémunérés par leurs lecteurs et non par de riches investisseurs qui n’ont même pas besoin de l’ouvrir pour exercer la censure dans les salles de rédactions. Alors le bloc se délite. La ritournelle de l’homme seul, agissant seul, se met en place. “C’est pas nous, c’est lui qui est”…c’est ça leur défense.
L’homme seul devient plusieurs dès le lendemain. Ainsi apprend-on que le trésorier du candidat Hollande, celui qui veut faire la guerre à la finance sans visage et sans nom, détient des comptes aux Iles Caïmans. La défense, encore une fois, est l’habituel “on ne savait pas, c’est pas nous, c’est lui qui est”! Durant 30 ans, ils se côtoient, font leurs études ensemble, militent ensemble, gouvernent ensemble. Ils s’envoient des “amis ” en veux tu en voilà à longueur de journée. Mais ils prétendent ne pas savoir que Cahuzac a pour proche une membre important du F Haine, un gars nommé Péninque, qu’il gère son fric amassé sur le dos d’une République qui lui a permis de se construire un “portefeuille clients”. Ils prétendent ne pas savoir que le gars avec qui ils ont fait l’ENA, qu’ils fréquentent, avec qui ils déjeunent, dînent, qu’ils nomment trésorier de campagne présidentielle, opère des montages financiers off shore, autrement dit un paradis financier sans visage et sans nom.
La Ve est une République d’oligarques où l’argent prend le pas sur l’esprit citoyen. Sinon, comment expliquer qu’un riche avocat membre du Gud accepte de gérer l’argent d’un riche membre du parti socialiste? Vous accepteriez qu’un activiste du F Haine gère votre codevi et les 38 Euros qu’il contient? A gauche pour de vrai! on demanderait fissa de changer de conseiller. Sinon, comment expliquer que le premier défenseur de Cahuzac soit un certain Woerth? Sinon, comment expliquer que les deux derniers présidents sortants de la Ve soient mis en examen dès la fin de leur mandat pour des histoires de frics? Sarkozy lui même le disait au lendemain de son élection:

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Élection à la Présidence des Républicains – Résultats du 1er tour

Chères amies, chers amis, Merci pour votre participation au premier tour de l’élection à la…

décembre 4, 2022

Non à l’expulsion de Salah Hamouri

Cela fait 20 ans que Salah Hamouri, avocat franco-palestinien est persécuté par Israël, puissance occupante.…

décembre 4, 2022

Élection à la Présidence des Républicains – Participation à 20h

Le 1er tour de l’élection à la Présidence des Républicains s’est ouvert ce samedi 3…

décembre 3, 2022

Repères Républicains : Le rôle de l’école aujourd’hui

Retrouvons-nous ce mercredi 30 novembre à partir de 18h30 pour notre quatrième rendez-vous « Repères…

novembre 30, 2022

Nos députés interrogent le gouvernement

Ce mardi après-midi, lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, trois…

novembre 29, 2022
%%footer%%