A Chypre, il ne s’est pas trouvé une seule voix au Parlement pour soutenir le plan scélérat de l’Eurozone. La riposte de la Troïka austéritaire a été terrifiante. Le gouverneur de la Banque centrale européenne a immédiatement décidé un blocus monétaire de l’Ile. Cette mesure qui empêche toute transaction constitue du point de vue du droit international un acte de guerre. Prise sans l’accord unanime du conseil des gouverneurs (on sait que le chypriote au moins était contre), elle consacre un fait accompli qui viole également les statuts de la BCE. Ils disaient pourtant qu’ils étaient intouchables ! Que jamais les Allemands n’accepteraient de bouger du compromis passé au moment de la création de l’euro. Et nous Français, acceptons-nous d’en sortir ? Ainsi les gouvernements n’ont même pas le droit de demander l’heure à la BCE

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Décision de la Haute autorité

Vu l’article 4 de la Constitution, Vu l’ordonnance revêtue de l’exécution provisoire rendue le 20…

septembre 24, 2022

Vœu – Taxation des super-profits réalisés par les grandes entreprises en période de crise

Proposition de vœu du réseau des élu·es insoumis·es et citoyen·nes. Conseil municipal de la ville…

septembre 23, 2022

Vœu pour une rénovation thermique de tous les bâtiments vraiment massive et efficace

Proposition de vœu du réseau des élu·es insoumis·es et citoyen·nes. Conseil municipal de la ville…

septembre 23, 2022

Pour protéger et rendre justice aux enfants victimes de violences sexuelles, il faut y mettre les moyens.

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise Nous partageons les recommandations de la Ciivise et…

septembre 23, 2022

Révolution citoyenne de la jeunesse en Iran

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise. Depuis le 18 septembre, des manifestations dans de…

septembre 23, 2022

Élection à la Présidence des Républicains

La Haute Autorité prend acte de la décision du juge des référés du tribunal judiciaire…

septembre 23, 2022
%%footer%%