Le PG dénonce la visite du Ministre d'Affaires Etrangères du gouvernement putschiste paraguayen

Le Parti de Gauche tient à exprimer son indignation à propos de la tournée européenne qu’effectuera la Ministre d’Affaires Etrangères du gouvernement de facto paraguayen, José Félix Fernández, à partir de ce mercredi 13 mars, date à laquelle il sera reçu par son homologue allemand.
Alors que le Paraguay a été expulsé du MERCOSUR et de l’UNASUR, le ministre allemand envoie par cette rencontre un signal extrêmement grave en direction des gouvernements latino-américains qui défendent la démocratie et le respect de la souveraineté populaire dans la région. L’Allemagne sera ainsi le premier pays à recevoir officiellement le Ministre d’affaires étrangères paraguayen depuis le coup d’Etat qui a rompu la continuité constitutionnelle du pays en juin de l’année dernière.
Ceci est particulièrement grave du fait que quasiment au même temps, le gouvernement putschiste paraguayen sera convoqué au tribunal des droits de l’homme de l’Organisation des États Américains, pour son implication dans l’assassinat de plusieurs leaders de la lutte paysane contre le pillage des terres arables paraguayennes par des multinationales de l’agrobusiness, contre les plantations de soja génétiquement modifié et contre l’installation de la multinationale minière canadienne Rio Tinto Alcan.
Cette visite intervient en plein milieu du processus électoral qui aboutira à l’élection d’un nouveau président paraguayen, le 21 avril prochain et juste après les déclarations des ambassadeurs français et allemands au Paraguay disant qu’aucune négociation commerciale entre le MERCOSUR et l’UE serait possible tant que le Paraguay ne serait pas réintégré. Cette pratique d’ingérence de la diplomatie européenne est totalement inacceptable et nous appelons au respect de la souveraineté du peuple paraguayen et à la condamnation du gouvernement putschiste de Frederico Franco.
Le Parti de Gauche soutient les deux paysans, Rubén Villalba et Néstor Castro, qui font une grève de la faim depuis 38 et 35 jours respectivement, sollicitant que justice soit faire dans l’affaire du massacre des paysans de Curuguaty, qui a servi d’excuse au coup d’Etat de juin dernier.
En ce sens nous nous joignons à la lettre ouverte ci-dessous, adressée au gouvernement allemand:
Lettre Ouverte au Gouvernement Allemand face à la Visite du Chancelier de facto du Paraguay
Nous, organisations de paraguayens et paraguayennes résidant en Allemagne, en France ou en Espagne et d’autres pays d’Europe et dans le monde, conjointement avec des organisations sociales allemandes de Solidarité avec l’Amérique -Latine et des organisations sociales Latinoaméricaines installées en Europe, nous nous adressons à vous pour les motifs suivants:

Notre indignation devant l’invitation faite au Gouvernement de facto du Paraguay à réaliser une visite officielle en Allemagne.Il est de notoriété publique que ce gouvernement a été mis en place par un mécanisme qui a violé ouvertement les recours légaux et le droit à la défense d’un Président élu par le vote populaire.Raison pour laquelle nous le considérons comme un coup d’Etat institutionnel. En outre, cette invitation contraste fortement avec les positions et les sanctions appliquées par des instances régionales telles que le Marché Commun du Sud – MERCOSUR – et l’Union des Nations Sud-américaines -UNASUR-.L’actuel gouvernement paraguayen a également été exclu, du fait de son caractère antidémocratique d’importantes instances internationalescomme le XXII ème Sommet Ibero-américain réalisé à Cadix, Espagne; ainsi que du Sommet CELAC-UE qui s’est tenu au Chili. De sorte que l’Allemagne serait le premier et l’unique pays à réaliser ce type d’invitation au dit gouvernement.
Nous regrettons que cette invitation aille à l’encontre de la politique de renforcement démocratique que soutient la communauté internationale car, accepter un gouvernement illégitime, c’est attenter à la volonté exprimée dans les urnes par le peuple paraguayen, laquelle a été arrachée par le coup d’Etat institutionnel contre le gouvernement constitutionnel du Président Fernando Lugo.
Nous considérons cette invitation plus qu’inopportune, compte tenu que le gouvernement de facto se trouve impliqué dans la violation des Droits de l’Homme vis à vis de paysans et de paysannes privés de soutien légal dans l’affaire du massacre de Curuguaty. Dans le cadre de ce procès, deux paysans, Rubén Villalba et Néstor Castro, font une grêve de la faim depuis 38 et 35 jours respectivement, sollicitant justice sans être écoutés jusqu’à maintenant et sans la moindre réaction des autorités issues du coup d’Etat institutionnel.
Dans le même temps où le gouvernement Allemand recevra le chancelier illégitime, se réalisera à Washington, EE UU une audience devant la Commission des Droits de l’Homme de l’Organisation des Etats Américains -OEA- pour l’assassinat de leaders paysans comme Vidal Vega et Benjamín Lezcano par des tueurs à gages. Or, de leur côté, d’importants représentants du Gouvernement et des forces policières minimisent ce fait et ne montrent aucun intérêt pour l’ouverture d’une enquête sérieuse et en profondeur pour ces assassinats commis dans le cadre de la lutte des paysans pour la terre.
Enfin, nous considérons que l’engagement du Gouvernement Allemand en tant que membre de la Communauté Internationale est d’appuyer la Démocratie et le plein respect des Droits de l’Homme. Ainsi, avant de recevoir un Gouvernement illégitime, il faudrait exiger de lui le rétablissement démocratique, l’arrêt des violations des Droits de l’Homme, de l’assassinat de leaders paysans et de la criminalisation des luttes sociales.

Source: Actualités Parti de Gauche

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Nos députés et sénateurs ont réussi à faire adopter un grand nombre de mesures

Chers amis, Les premiers textes de loi de la législature concernant le pouvoir d’achat ont…

août 5, 2022

Bruno Retailleau : « Attention aux réformes cosmétiques sur l’immigration ! »

Pour le président du groupe Les Républicains au Sénat, les mesures annoncées par le ministre…

août 5, 2022

Bruno Retailleau : « Le pouvoir d’achat ne dépend pas de l’endettement de l’État, il dépend du travail »

Bruno Retailleau, président du groupe les Républicains au Sénat et sénateur de Vendée, était l’invité…

août 3, 2022

L’ÉTAT DOIT TIRER LES LEÇONS DES INCENDIES EN GIRONDE EN PROTÉGEANT LA SOLOGNE DE L’ENGRILLAGEMENT DES FORÊTS !

Communiqué de Mathilde Paris   Les feux qui ont ravagé la Gironde ont montré les…

août 3, 2022

Nos députés interrogent le gouvernement

Ce mardi après-midi, lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, trois…

août 2, 2022

Eric Ciotti : « Monsieur Darmanin, ne tuez pas les Brigades du Tigre ! »

Le député LR des Alpes-Maritimes exhorte le ministre de l’Intérieur à renoncer à sa réforme…

août 2, 2022
%%footer%%