Après les grandes envolées de Arnaud Montebourg cet été contre les patrons voyous, le gouvernement est revenu à ces premiers amours avec l’appui à l’accord inique signé entre le Medef et 3 syndicats minoritaires. La baisse du salaire et l’augmentation du temps de travail, sans que les salariés puissent individuellement refuser sauf à être licenciés pour motif personnel, seraient autorisés par le code du travail. Les procédures de licenciement et les protections juridiques seraient réduites. Le Medef le réclamait depuis 30 ans. Il est en train de l’obtenir d’un gouvernement qui se dit de gauche. L’UMP peut se frotter les mains et pour cliver avec le gouvernement, se concentrer contre l’égalité des droits devant le mariage. Renault, le constructeur automobile, profite du contexte pour faire du chantage aux fermetures d’établissements afin d’obtenir un accord baissant de fait les salaires (au minimum de 5 à 7 % à l’horizon 2015 selon l’inflation estimée). Pourquoi se gênerait-il puisque la leçon des derniers mois, c’est un gouvernement dont la capacité d’action est inversement proportionnelle au niveau de ses protestations. Les salariés de Florange s’en rendent compte tous les jours qui continuent à exiger la nationalisation. Ceux de PSA-Aulnay sont soumis de fait à un lock-out par la direction qui cherche à laisser pourrir la situation. Mais plusieurs luttes ont montré ces derniers temps qu’il était possible pour les salariés de se battre pour d’autres solutions : M.Real et Pilpa qui ont gagné le rejet de la liquidation, Petroplus qui a obtenu des délais, Fralib qui continue à se battre. Plusieurs de ces entreprises en lutte se retrouveront ensemble à Paris le 29 janvier pour exiger une loi contre les licenciements et suppressions de poste sans réel motif économique. Nous serons à leurs côtés ce jour-là comme nous serons avec les salariés de Virgin le même jour. De même que nous serons dans la rue le 31 janvier avec les fonctionnaires contre la RGPP version socialiste (Map : modernisation de l’action publique). Les associations de chômeurs et précaires ont manifesté lundi aux cris de

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Le groupe LFI-NUPES ne laissera jamais passer leur réforme des retraites

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise-NUPES Une menace plane : celle d’un amendement déposé…

septembre 28, 2022

Il faut accueillir les réfugiés russes

Avec l’annonce de la mobilisation pour combattre en Ukraine le 21 septembre, Vladimir Poutine a…

septembre 27, 2022

Olivier Marleix : « Face au mur de la dette, Emmanuel Macron accélère »

Après la présentation du budget 2023 par le gouvernement, le président du groupe Les Républicains…

septembre 27, 2022

Ronan Le Gleut : « Créer un statut fiscal nouveau : la résidence d’attache »

Si vous vivez à l’étranger, votre résidence principale se trouve hors de France mais lorsqu’un…

septembre 27, 2022

Une journée très particulière

Le parti néofasciste Fratelli d’Italia devient la force centrale de la coalition droite/ extrême lors…

septembre 27, 2022

Le spectre du fascisme hante de nouveau l’Italie : la NUPES est plus que jamais un rempart et un espoir, en France et pour toute l’Europe

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise-NUPES Hier soir, la coalition de droite et d’extrême-droite…

septembre 26, 2022
%%footer%%