Amérique Latine • Non aux traités de libre-échange de l’Union Européenne

Le Parti de Gauche dénonce la ratification, ce mardi 11 décembre, des deux accords de libre-échange entre l’Union Européenne et l’Amérique centrale (dont le Honduras, toujours sous le joug des putschistes) et entre l’Union Européenne et la Colombie et le Pérou.
L’accord UE-Amérique centrale, nuisible pour les peuples de part et d’autre de l’Atlantique, a signé le 28 juin 2012, le jour même du 3e anniversaire du coup d’État contre le président Manuel Zelaya et dans la ville même où ce coup d’État a lieu : Tegucigalpa !
L’accord avec la Colombie et le Pérou, plus nuisible encore, avait été signé quelques jours à peine après que la Confédération Internationale des Syndicats ait dénoncé la Colombie comme premier pays au monde pour la persécution et le meurtre de syndicalistes.
Le jour même du vote au Parlement européen, le Sénat Colombien approuvait une réforme constitutionnelle proposée par le président Santos, qui permet de faire juger les crimes de guerre, les détentions arbitraires et autres délits commis par les forces armées par les tribunaux militaires leur garantissant l’impunité. Le vote du Sénat a eu lieu alors que le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU appelait le président à revenir sur cette réforme qui intervient en pleines négociations de paix avec les FARC.
Tout cela illustre parfaitement la politique de l’UE qui n’hésite pas une seconde à s’asseoir sur les droits de l’homme et le respect de la souveraineté populaire, pour défendre les intérêts commerciaux de certaines multinationales.
Le Parti de Gauche condamne fermement la politique impérialiste de l’Union Européenne vis-à-vis avec l’Amérique Latine et se félicite de la position adoptée par le groupe parlementaire auquel appartient Jean-Luc Mélenchon, la GUE/NGL, qui s’est opposé unanimement à la ratification de ces deux accords.
Le Parti de Gauche appelle à se mobiliser aux côtés des mouvements sociaux, partis politiques, syndicats et autres nombreuses organisations et citoyen-ne-s qui résistent contre cette politique européenne, notamment à travers leur participation dans le Réseau Enlanzando Alternativas et à participer au Sommet des Peuples qui se tiendra du 26 au 28 Janvier 2013 à Santiago du Chili, en marge de la rencontre des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union européenne et du CELAC (Communauté d’États latino-américains et des Caraïbes).
Source: Actualités Parti de Gauche

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Emmanuel Macron et l’Afrique : l’humiliation permanente.

Après avoir, en 2017, fait grincer bien des dents par une sortie saumâtre sur l’électricité…

août 18, 2022

CARAVANES DE L’UNION POPULAIRE – Jour 7 – Étape de Toulouse

Mercredi 17 août, la caravane populaire était à Toulouse. C’est dans le quartier Bourbaki, accueilli·es…

août 18, 2022

CARAVANES DE L’UNION POPULAIRE – Jour 6 – Étapes de Tarascon-sur-Ariège et de Saint-Étienne

Mardi 16 août, les caravanes populaires ont fait étape à Tarascon-sur-Ariège et à Saint-Étienne. C’est…

août 17, 2022

CARAVANES DE L’UNION POPULAIRE – Jour 5 – Étapes de Bordeaux et de Vénissieux

Lundi 15 août, les caravanes populaires se sont arrêtées à la Cité des Aubiers à…

août 16, 2022

CARAVANES POPULAIRES – Jour 4 – Étapes de Nantes et de Belfort

Dimanche 14 août, les caravanes populaires ont fait étape à Nantes et à Belfort. C’est…

août 15, 2022

Solidarité avec Salman Rushdie

Salman Rushdie, 75 ans, a été violemment poignardé , alors qu’il s’apprêtait à donner une conférence…

août 14, 2022
%%footer%%