[Question écrite] La non-éligibilité des éleveurs de chèvres angora au fonds de solidarité

M. Michel Larive alerte MM. le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, au sujet de la non-éligibilité des éleveurs de chèvres angora au fonds de solidarité créé suite aux restrictions sanitaires gouvernementales.

En effet, cette catégorie d’éleveurs, également productrice de mohair (laine issue des chèvres angora), rencontre actuellement deux problèmes majeurs. D’une part, l’impossibilité de pouvoir vendre leur production vestimentaire sur des marchés alimentaires et de producteurs, puisque la vente de plantes d’ornement, de vêtements, de laine et de savons notamment, est toujours proscrite suivant les restrictions en vigueur, alors que le commerce de graines, semences et plants d’espèces fruitières et légumineuses est depuis peu réautorisé. D’autre part, en compensation à cette perte de chiffre d’affaire conséquente, les éleveurs de chèvres angoras n’ont pas accès au fonds de solidarité de 10 000€ maximum. Contrairement à qu’ont pu dire certains téléconseillers du numéro vert gouvernemental à ces éleveurs, les aides financières du dit fond ne leur sont pas ouvertes, puisque qu’ils ne sont pas considérés comme des entreprises artisanales, étant agriculteurs et cotisants de la MSA. La profession, composée de quelque 150 éleveurs, et qui a également subie l’annulation de nombreux événements de fin d’année l’an dernier (période qui représente jusqu’à 70% de leur chiffre d’affaires annuel), fait enfin remarquer qu’elle constitue une exception du secteur. En effet, les producteurs agricoles en vente directe bénéficient, eux, d’aides conditionnées du fonds de solidarité.

Il est urgent de soutenir une filière de production française, proposant des articles de qualité, qui souffre actuellement d’une crise économique dont elle n’est en rien responsable. M. Michel Larive demande donc aux ministres interpellés, chacun en ce qui le concerne, d’inclure les éleveurs de chèvres angoras dans les listes s1 et s1bis du fonds de solidarité qui leur est dédié.

Source: Actualités La France insoumise

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Sabena Technics : de l’urgence d’un patriotisme économique pour préserver nos industries et nos emplois

 Le 8 octobre 2020, en pleine crise de l’aéronautique, Florence Parly, ministre des Armées, visitait…

avril 20, 2021

Soutien aux manifestations du 23 avril

Le Parti de Gauche soutien les manifestations appelées par les organisations syndicales partout dans le…

avril 20, 2021

Mme Annika Bruna Député français au Parlement européen, membre de la commission d’enquête sur le transport des animaux.

Viande de cheval : Stopper les importations en provenance des « Champs de l'Horreur »…  9,4…

avril 20, 2021

Mort du président Idriss Deby : la France perd aujourd’hui un allié et un chef d’Etat d’un pays ami de longue date

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le décès au combat du président du…

avril 20, 2021

« Nous demandons un moratoire absolu et immédiat sur tout nouveau projet d’éolien terrestre dans nos régions »

Le développement du parc éolien « quoi qu’il en coûte » est une aberration, estiment,…

avril 20, 2021

La proposition de loi « pour une sécurité globale préservant les libertés » appelle la censure du Conseil Constitutionnel !

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise. Les 17 députés du groupe parlementaire de la…

avril 20, 2021
%%footer%%