#JesuisTdArt : le groupe culture de la France insoumise lance une campagne vidéo

Un article du groupe thématique culture de la France insoumise

« Tou•tes les artistes sont intermittent•tes », « c’est plus une passion qu’un travail », « mais c’est quoi ton vrai métier ? », « les artistes sont des nantis ». Il existe de nombreuses phrases saugrenues, conceptions erronées ou méconnaissances totales que rencontrent les travailleur•euses de l’art au quotidien. À ce flou s’ajoute un libéralisme prédateur qui précarise, isole, marchandise, quantifie sur des facteurs absurdes et assèche continuellement les moyens pour que les arts se développent librement et que le plus grand nombre puisse s’en saisir.

Si une bifurcation radicale n’est pas prise, on le sait, la situation ne fera qu’empirer. Le travail de l’art continuera d’être nié, autant par les acteurs privés que publics. La création va être de plus en plus contrainte par le bon vouloir et les intérêts exponentiels des grandes entreprises, de leurs fondations et de leurs riches mécènes. L’émancipation et l’altérité céderont toujours plus de terrain au divertissement, à la publicité et aux héritages de classe dans le rapport aux arts et à la culture.

Pour que ce basculement politique ait lieu, la parole doit se libérer. Ce pourquoi nous lançons la campagne Je suis travailleur•euse de l’art #JesuisTdArt.

La campagne

Cette campagne propose un outil à l’ensemble des travailleur•euses de l’art pour leur permettre de témoigner sur la nature de leur travail, les conditions et complexités dans lesquelles il est réalisé et ce qui permettrait selon elles•eux de vivre décemment, et donc d’effectuer au mieux leur travail.

L’objectif est de faire fleurir sur les réseaux sociaux une multitude de témoignages, qu’ils soient individuels ou de collectifs de travailleur•euses de l’art en lutte, afin d’attirer l’attention sur les réalités contemporaines du travail de l’art et de libérer la parole de ses travailleur•euses.

Cette campagne a également pour objectif de généraliser le terme de « travailleur•euses de l’art » dans l’espace public. Cette appellation est politique : elle permet de signifier que l’ensemble de ces activités sont un travail, qui nécessite une rémunération et des conditions de travail décentes, l’organisation collective des travailleur•euses et une couverture sociale digne. Il permet également d’inclure et de mettre en lumière la multitude de professions toutes essentielles à l’existence et à la diffusion des arts et de la culture. En ce sens, nous reprenons et enrichissons la liste qu’Art en grève avait dressé à son lancement en décembre 2019 et appelons toutes celles et ceux qui s’y reconnaissent à participer à la campagne #JesuisTdArt :

Travailleur•euses ; glandeur•euses ; régisseur•euses ; installateur•rices ; médiateur•rices ; auteur•irces ; illustrateur•ices ; journalistes ; webdesigner•euses ; poètes•ses ; technicien•nes ; photographes ; vidéastes ; animateur•ices ; commissaire•s ; comédien•nes ; théoricien•nes ; étudiant•es ; performeur•euses ; plasticien•nes ; danseur•euses ; chercheur•euses ; compositeur•rices ; écrivain•es ; critiques ; professeur•es ; chômeur•euses ; freelances ; graphistes ; fonctionnaires ; agent•es de sécurité ; transporteur•euses ; contractuel•les ; agent•es d’entretien ; directeur•rices ; chargé•es de projet ; stagiaires ; regardeur•euses ; programmateur•rices ; producteur•rices ; traducteur•rices ; coordinateur•rices ; diffuseur•euses ; gardien•nes ; guides-conférencier•ères; bidouilleur•ices ; correcteur•rices

Un point sur la campagne sera fait lors des semaines à venir.

Comment y participer ?

Pour y participer, il vous suffit de vous munir de n’importe quel appareil de prise de vidéo (téléphone, caméra, appareil photo) et de réaliser une petite vidéo, dans le format que vous voudrez, dans laquelle vous répondez aux trois questions suivantes :

Quel•le travailleur•euse de l’art je suis ?

C’est l’occasion de présenter votre activité selon vos mots, vos perceptions, vos récits ou encore vos anecdotes. Cela permet autant d’introduire la vidéo que de partager la réalité de votre travail et l’importance qu’il a à vos yeux.

Quelles sont mes conditions de travail ?

N’hésitez pas ici à aller à l’essentiel de la portée que peut avoir votre témoignage : pointer des complexités, dues à la crise sanitaire ou à des questions structurelles, ou à mettre en lumière des éléments caractéristiques de la précarité du travail de l’art ou du manque de moyens par exemple.

La production et la réception de l’art seraient améliorées si…

Ce dernier moment est consacré aux propositions et aux perspectives. En tant que travailleur•euses de l’art, votre point de vue est on ne peut plus précieux pour tracer les pistes à suivre. Cela peut être une réponse à un problème soulevé dans la question précédente, mais également une approche plus globale.

La vidéo ne doit pas excéder les deux minutes. Pour cela, nous invitons à préparer vos réponses en quelques phrases en amont de la prise de vidéo. Si elles ont la même durée, chaque réponse doit tenir en 40 secondes, mais vous pouvez adapter selon ce que vous voulez partager. Vous pouvez citer les questions, ou préparer quelque chose qui répond aux trois questions dans une forme de continuité. Vous pouvez apparaître dans la vidéo (ex : en mode selfie) ou, si vous préférez rester anonyme ou proposer un autre format, ne pas apparaître à l’image. N’hésitez pas à privilégier quelque chose de simple, le plus important, c’est votre témoignage !

Une fois la vidéo réalisée, il faut que vous la postiez sur les réseaux sociaux avec le #JesuisTdArt (en respectant les majuscules). Les supports les plus appropriés sont Twitter et Instagram, sur lesquels il est plus facile de retrouver des publications via les #. Si vous la publiez sur Facebook, n’hésitez pas à envoyer par message le lien de la publication à la page France insoumise – Culture, ou à nous taguer sur la publication, pour que nous puissions la relayer.

Si vous souhaitez rester anonyme, vous pouvez envoyer votre témoignage vidéo à equipe-culture@lafranceinsoumise.fr ou aux pages France insoumise – Culture sur Facebook, Culture_Fi sur Twitter et franceinsoumise_culture sur Instagram. Nous nous occuperons de le relayer en préservant votre anonymat.

Une fois votre vidéo publiée, n’hésitez pas à relayer les autres contributions que vous verrez à la campagne #JesuisTdArt !

Aller plus loin :

Je rejoins le groupe thématique culture

Source: Actualités La France insoumise

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Expériences sur les animaux : la Commission entendra-t-elle le Parlement européen ?

Communiqué de Madame Bruna, député Français au Parlement européen, membre de la commission d’enquête sur…

septembre 17, 2021

Fichiers Fdesouche : le combat contre l’extrême-droite est plus que jamais nécessaire

Communiqué des signataires de l’appel à la marche du 12 juin pour les libertés et…

septembre 17, 2021

La rupture du contrat du siècle avec l’Australie : un nouveau signal d’alarme

Le 16 septembre, l’Australie a rompu « le contrat du siècle » conclu en 2019…

septembre 17, 2021

Inondations dans le Gard : l’État doit être auprès des sinistrés

Inondations dans le Gard : l'État doit être auprès des sinistrés.   Communiqué de presse…

septembre 17, 2021

Stratégie « De la Ferme à la Table » : Attention danger !

Stratégie « De la Ferme à la Table » : Attention danger !  Communiqué de Joëlle Mélin, Député européen…

septembre 17, 2021

Le vote par Internet, la fausse bonne idée pour lutter contre l’abstention

Par Florence Poznanski, déléguée de la France insoumise au bureau de vote électronique en mai…

septembre 16, 2021
%%footer%%