Nomination du président de France Télévisions

Culture et communication

« Moi président de la République, je n’aurai pas la prétention de nommer les directeurs des chaînes de télévision publique, je laisserai ça à des instances indépendantes. »Mais moi président la République je ferai désigner un ancien directeur de cabinet (c’est-à-dire l’ancien titulaire d’un des postes les plus politisés de France) de premier ministre socialiste pour m’assurer que ladite instance soit ainsi beaucoup moins indépendante que promis.Ensuite, moi président la République, je ferai en sorte que la désignation du président de France télévisions se fasse dans la plus grande opacité. Ainsi la liste des candidats sera, à l’heure d’Internet et des chaînes d’informations continues, l’un des secrets les mieux gardés de la République. Par ailleurs, les projets des candidats pour l’avenir France télévisions ne feront l’objet d’aucune publicité ni débat afin d’éviter que le grand public ne puisse se faire une idée des vrais critères de sélection retenus.Dans la foulée, les auditions des candidats se tiendront à huis clos pour empêcher toute personne extérieure à l’autorité ainsi désindépendantisée de se faire une idée objective des qualités réelles des candidats retenus sur des critères maintenus volontairement mystérieux. Quelle modernité !Ainsi, moi président de la République, après avoir accusé de tous les maux mon prédécesseur qui avait pourtant agi dans la transparence sous le contrôle des deux assemblées parlementaires à l’issue d’auditions publiques, aurait installé par des moyens détournés dans le fauteuil de président de France télévisions un candidat en dehors de tout contrôle démocratique dans des conditions et pour un projet qui ne regardent que moi.Sébastien HUYGHEPorte-parole de l’UMPDéputé du Nord
Source: Actualités UMP

Laisser un commentaire