Création des salles de shoot par le Gouvernement: quel message adressons-nous à notre jeunesse ?

Santé et solidarité

Dans le projet de loi santé de Marisol Touraine nous voyons apparaître un vieux serpent de mer de la gauche permissive : la création de salles de shoot.Ignorant la condamnation de l’Académie de médecine mais également de l’Ordre des pharmaciens et de l’Ordre des médecins, la ministre tente de justifier l’injustifiable en prétendant que ces lieux d’encouragement à l’addiction seraient des lieux de soin !Or nous considérons à l’UMP qu’une politique de santé publique ne consiste pas à accompagner l’autodestruction des toxicomanes mais davantage à les soigner pour les guérir.Quel terrible message le gouvernement envoie aux familles enfermées dans l’enfer de la drogue en consacrant un million d’euros par salle de shoot ouverte au lieu d’ouvrir des centres de soins et d’aide.Quel terrible message le gouvernement envoie aux associations qui au quotidien luttent contre ce fléau qui désocialise et marginalise des pans entiers de la jeunesse de notre société.En levant l’interdit le gouvernement prend le risque majeur de la banalisation et de l’acceptation et fait un premier pas vers la légalisation ce que nous ne pouvons accepter.En instaurant les salles de shoot le gouvernement baisse les bras dans la lutte contre la consommation de drogue alors que, dans le même temps, il veut renforcer la loi Evin sur le tabac : il y a là une manifeste contradiction dans les actions.Les familles ont besoin que l’Etat protège leurs enfants en posant des interdits et en les faisant respecter, elles ont besoin d’une forte politique de prévention au bénéfice des toxicomanes et d’une politique de répression à l’encontre des filières du grand banditisme qui alimentent se trafic.Avec ses salles de shoot, Marisol Touraine fait exploser ce nécessaire équilibre.Valérie DEBORDSecrétaire Nationale à la Famille
Source: Actualités UMP

Laisser un commentaire