Déclaration du bureau politique de l'UMP

Etat et collectivités

En portant majoritairement leurs suffrages sur les candidats de la droite républicaine et du centre, les Français ont montré qu’ils aspiraient à un changement profond de la politique menée dans leurs Départements et au plan national.Cet échec électoral pour la gauche signe le lourd désaveu par les Français de la politique de François Hollande et de son gouvernement.Aujourd’hui, la droite républicaine et le centre sont désormais en capacité d’administrer les deux tiers des conseils départementaux. La dynamique du 1er tour s’est donc largement amplifiée, entraînant le plus fort mouvement de bascule de la Vème République lors d’élections cantonales.Dans les départements, il appartiendra à chaque majorité départementale de la droite républicaine et du centre d’élire leur président, dans le respect des engagements pris devant les électeurs. Dès la semaine prochaine, nous réunirons tous les conseillers départementaux pour travailler sur les conditions d’application de nos engagements de campagne.L’UMP remercie les millions de Français qui ont fait le choix de l’alternance. Dans les 540 cantons, où la droite républicaine était opposée aux candidats du Front national, notre famille politique a remporté la quasi-totalité de ces duels. Nos compatriotes ont compris que nous étions la seule alternative républicaine à la politique conduite par le gouvernement socialiste, et que le vote pour un candidat du Front national revenait à faire élire un candidat supplémentaire du Parti socialiste.L’UMP remercie également tous les responsables du mouvement et nos candidats pour leur engagement et la force de leurs convictions.Ils ont été les premiers artisans de cette victoire collective. Les Français nous regardent et nous jugeront à l’aune de notre capacité à faire face aux grandes difficultés que connaît la France. L’unité de notre famille politique est la condition absolue du retour de la confiance. Lors d’un tout prochain bureau politique, les modalités d’organisation de la primaire seront décidées, de façon à nous permettre de nous consacrer prioritairement au projet d’alternance que nous devons présenter aux Français.François Hollande a porté à un tel niveau le discrédit de la parole politique que nous avons désormais une responsabilité particulière à l’égard des Français et de notre pays. La situation si grave dans laquelle se trouve la France nous impose de formuler des réponses fortes, nouvelles et innovantes.Les millions de Français qui ont fait le choix du changement ne se résignent pas à voir la France emprunter le chemin du déclin. Rien n’est irrémédiable, nous devons incarner un nouvel espoir.L’alternance est en marche. Rien ne l’arrêtera.
Source: Actualités UMP

Laisser un commentaire