Plus de 600 000 chômeurs depuis l'élection de François Hollande, soit 3 496 400 chômeurs de catégorie A : la terrible hausse du chômage en 2014 est la conséquence de la politique de renoncement du gouvernement

Travail, économie, emploi

Encore une fois, les statistiques enregistrent une augmentation massive du chômage en France. A la fin de l’année 2014, la France atteint le triste record de 3,5 millions de chômeurs de catégorie A, ce qui représente une hausse de plus de 600 000 chômeurs depuis l’élection de François Hollande. L’augmentation de 190 000 demandeurs d’emploi en une seule année est un désaveu cruel dont le chef de l’Etat et son gouvernement sont responsables.Encore une fois, le gouvernement se cache derrière ses pseudo-réformes pour dire que tout ira mieux demain. Malgré la conjonction des bons paramètres extérieurs (politique monétaire accommodante, faibles niveaux des taux, du prix du baril de pétrole et de l’euro), le gouvernement est incapable d’entreprendre les réformes structurelles qui sont nécessaires à l’inversion de la courbe du chômage. Au lieu de grandes réformes sur le marché et la durée du travail, sur la baisse des prélèvements obligatoires et de nos dépenses publiques, il préfère mobiliser l’énergie du pays sur la Loi Macron qui ne contient que des mesures très anecdotiques qui ne relanceront ni la croissance ni l’activité.Encore une fois, la France poursuit son décrochage économique. Alors que la plupart des pays européens parviennent à réduire leur chômage, et quand certains pays comme l’Allemagne et le Royaume Uni sont quasiment au plein emploi, nous nous distinguons par notre incapacité à créer de l’emploi.Le chômage est la tragédie française. L’unité nationale ne vaut pas quand chaque jour qui passe amène 855 chômeurs de plus [1] : toute notre société est touchée, chaque famille est frappée ou risque de l’être. Face à cela, le gouvernement apporte des réponses inadaptées, louvoyantes et inefficaces. Contrats aidés, baisse des charges sur 3 ans après les avoir augmentées, loi Macron. Rien de cela n’est à la hauteur du défi que doit relever notre pays.La France doit se réformer et mobiliser l’ensemble de ses moyens pour y parvenir. L’UMP est prête à participer de toutes ses forces à ce combat.Éric WOERTHDélégué Général à l’Economie et aux Finances[1] Catégories A, B et C, sur l’année 2014
Source: Actualités UMP

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

2nd tour du Congrès – Taux de participation par fédération

Du vendredi 3 décembre 08H00 (heure de Paris) au samedi 4 décembre 14h00 (heure de…

décembre 4, 2021

Déclaration de Varsovie

Les participants de la conférence d’aujourd’hui partagent une conviction commune et profonde, à savoir que…

décembre 4, 2021

Dictée du PetitBard, organisée par l’association ESPOIR34

J’ai assisté aujourd’hui à la #Dictée du #PetitBard, organisée par l’association #ESPOIR34. Cette action permet…

décembre 4, 2021

Résultats du 2nd tour du Congrès des Républicains

Du vendredi 3 décembre 08h00 (heure de Paris) au samedi 4 décembre 14h00 (heure de…

décembre 4, 2021

Congrès des Républicains Participation à 10h00 – 2nd tour

Le 2nd tour de scrutin du Congrès de désignation du candidat Les Républicains à l’élection…

décembre 4, 2021
%%footer%%