Municipales • Marinaleda ou la révolution citoyenne

Le village de Marinaleda se trouve à 100 km de Séville, dans une région pauvre où les structures agraires du latifundio sont aux mains de grands d’Espagne, comme le Duque del Infantado ou la Duquesa de Alba pour lesquels travaillent encore des milliers d’ouvriers agricoles. Par ici, on a longtemps vécu sous le joug d’un caciquisme brutal et on a connu la faim, quand on était journalier agricole de père en fils, bonne ou plus souvent sans emploi, de mère en fille. C’est pourtant dans ce petit bourg de 2600 habitants que se met en place depuis 1979 un laboratoire inédit de radicalités concrètes.
Cette révolution citoyenne andalouse remonte ainsi aux premières élections municipales après la Transition démocratique, avec la victoire de Juan Manuel Sanchez Gordillo, formé à l’école du syndicalisme agricole radical du SOC (Syndicat des ouvriers agricoles). Le charisme de celui qui a été sans cesse réélu depuis et son sens de la pédagogie politique jouent un rôle important. Mais c’est bien un bouleversement par la base qui se met en place, avec la prise de décision confiée à des assemblées populaires municipales, impliquant dans l’action concrète ceux qui jusque là n’avaient pas voix au chapitre dans l’Espagne du sabre et du goupillon.
La métamorphose de cette petite bourgade rurale s’est faite selon des objectifs méthodiques et précis, conjuguant exemplarité des élus municipaux d’Izquierda Unida, consultation permanentes citoyens et pratique systématique du rapport de force : occupation d’un barrage, puis de 1200 hectares de terres non cultivées à el Humoso, mise en place d’une production maraichère irriguée qui donne du travail à 400 personnes, partage horizontal du travail ainsi créé et diversification des revenus, avec la mise en place de la coopérative agro-alimentaire Humar, pression constante sur la Junta socialiste d’Andalousie pour obtenir de meilleurs équipements publics grâce à d’incessantes manifestations et occupations.
La bifurcation est aussi culturelle. Une contre Semaine sainte,

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

La France insoumise demande la libération immédiate de M. Heilbronn, président de l’association France-Palestine Solidarité

Communiqué du groupe parlementaire de la France insoumise. Le président de l’association France-Palestine Solidarité, M.…

mai 12, 2021

Concurrence libre et non faussée : Un mythe à abattre !

La Commission européenne a proposé, le 5 mai dernier, un règlement visant à contrôler plus…

mai 12, 2021

Monténégro : quand l’Union européenne paye les pots cassés des investissements chinois.

Il n’est jamais plaisant d’être celle qui clame : « je vous l’avais bien dit…

mai 12, 2021

Le sénateur Jean-Louis Masson sur la liste RN conduite par Laurent Jacobelli

Jean-Louis Masson, sénateur indépendant et ancien député RPR, vient d’annoncer son engagement sur la liste…

mai 12, 2021

Christian Jacob : « Le Premier ministre devient le meilleur carburant du RN »

Attaqué par Jean Castex dans les colonnes du Parisien sur la situation des régionales en…

mai 12, 2021

L’Espace des Luttes en nombre pour soutenir Ahmed Berrahal

Ce 10 mai, à Paris, place Lachambaudie, l’Espace des Luttes de la France Insoumise avait…

mai 11, 2021
%%footer%%