Accord Medef • Discussion autour du film Article 23

On ne dira jamais assez de bien de l’apport des réseaux sociaux de l’internet dans la lutte politique. Encore une belle rencontre grâce à quelques clics et mots échangés !
Contacté et invité par Jean-Pierre Delépine, c’est donc en grande pompe que le PG53 s’est rendu à la projection du film « Article 23 » (http://www.article23-lefilm.com/) ce dimanche 10 mars 2013.
« On oublie trop souvent que l’article 23 de la déclaration universelle des droits de l’homme stipule que chaque être humain a droit à un travail dans des conditions équitables et satisfaisantes…Ne croyez pas que cela arrive par hasard ou même par fatalité…Et, il n’y a pas plus de raison économique ou d’histoire de lutte pour rester compétitif qui puisse justifier de sacrifier les faibles pour ne garder que… L’élite.Nous sommes juste en présence d’un système organisé par des gens qui visiblement ne savent pas faire autrement et qui sont d’ailleurs complètement dépassés par les évènements », note son auteur sur le site de ce film classé « art et essai ». Car c’est bien de cela qu’il s’agit, se demander ce que chacun de nous peut trouver derrière la fameuse « valeur travail » que l’on nous a tant érigée en valeur dans le modèle capitaliste. A travers un récit largement inspiré de faits réels, Jean-Pierre Delépine illustre la réalité de la souffrance et du stress au travail en dressant un portrait au vitriol des méthodes managériales et des coulisses des cabinets de recrutement. Tous sensibles que nous sommes à ces questions au Parti de Gauche, nous ne pouvons que penser au trop grand nombre de celles et ceux qui ont décidé d’en finir avec la vie, poussés à bout par leurs conditions de travail. Et ça tombe bien, ce film leur est dédié, à elles, à eux et à leurs familles dévastées.Après le film, un peu sonnés par une réalisation volontairement percutante, on a envie de penser que le silence qui suit est encore de Jean-Pierre Delépine. Mais il ne vous en laissera pas le temps car il a beaucoup de choses à dire et il doit se lever le lendemain matin pour aller bosser. Il a cette particularité de ne pas être un professionnel du cinéma. Il se présente comme un homme ordinaire, ordinaire mais en colère. Ramassant ce qu’il a vu, entendu et vécu dans le monde du travail, avec peu de moyens mais la volonté de déplacer des montagnes, il nous offre « Article 23 », son premier film.Au détour de la discussion engagée avec le public venu à la projection il nous livre quelques incontournables analyses politiques, inévitables considérations sur le sujet dont il est question. Facétieux, il chuchotera même à un moment sa préférence pour un programme de gauche dans le micro en glissant : « Votez Mélenchon ! ». Jean-Luc Mélenchon, le seul homme politique qui ne l’a pas ennuyé un instant durant la campagne présidentielle 2012, nous confiera-t-il plus tard avant que l’on se quitte.Parce qu’il s’inquiète de la dégradation du climat social en France, parce qu’il redoute que « ça pète », il a souhaité parler du projet d’ANI (accord national interprofessionnel) qui, s’il est voté à l’Assemblée nationale, aggravera encore la situation sociale en démantelant le code du travail (tout est là : http://www.lepartidegauche.fr/actualites/actualite/toutes-les-actualites-informations-sur-accord-made-in-medef-20984).Nous remercions Jean-Pierre de nous avoir sollicités pour présenter à son public un ANI qui nous veut du mal, un accord justement renommé « Made In Medef » par le Parti de Gauche. Comme nous nous en étions fait la réflexion lors de la manifestation du 5 mars en voyant nos concitoyens venir vers nous pour se procurer la brochure de décryptage du texte:
(http://www.lepartidegauche.fr/militer/kit/non-l-accord-made-in-medef-20989), le public du cinéma n’avait pas ou peu connaissance du contenu et des enjeux de l’ANI. Damned, que notre tâche est rude face à un système médiatique passant sous silence ce qui l’arrange et se contentant désormais de criminaliser les luttes sociales !Mais nous sommes légions et nous ferons donc le travail, à travers la toile de l’Internet et sur le terrain, multipliant les belles rencontres comme celle de ce 11 mars.
Au fait camarades PG, Jean-Pierre Delépine est en tournée de présentation de son film dans toute la France. Contactez-le, rencontrez-le, discutez, désenfumez et comme toujours, ne lâchez rien !

Source: Actualités Parti de Gauche

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Olivier Marleix : « En cas de dissolution, le président n’aurait plus beaucoup de députés »

Olivier Marleix, président du groupe LR à l’Assemblée,réagit à la menace du chef de l’État.…

septembre 30, 2022

Réforme des retraites : C’est toujours non !

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise-NUPES Emmanuel Macron isolé et désavoué par son propre…

septembre 29, 2022

Vœu pour la taxation des superprofits et l’arrêt des subventions régionales pour les profiteurs de crise

Proposition de vœu du réseau des élu·es insoumis·es et citoyen·nes. Vœu proposé par le groupe…

septembre 29, 2022

La question de la semaine : Maison occupée illégalement

//embed.typeform.com/next/embed.js L’article La question de la semaine : Maison occupée illégalement est apparu en premier…

septembre 29, 2022

Annie Genevard répond à vos questions

Retrouvons-nous ce mercredi 5 octobre à partir de 19h00 en direct sur nos réseaux sociaux…

septembre 29, 2022

Le groupe LFI-NUPES ne laissera jamais passer leur réforme des retraites

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise-NUPES Une menace plane : celle d’un amendement déposé…

septembre 28, 2022
%%footer%%