Parti de Gauche de la Nièvre (58) • Sardy-les-Epiri: Non au projet Ersia

Le Parti de gauche soutient sans réserve l’action des citoyens opposés au projet d’usine Erscia à Sardy-les-Epiry (58) qui occupent depuis mardi le site prévu pour l’installation.
Alors que le Conseil national de protection de la nature a émis un avis défavorable sur ce projet, alors que deux arrêtés préfectoraux autorisant les travaux ont été suspendus par le tribunal administratif de Dijon, qui a notamment remis en cause l’intérêt public du projet, la préfecture de la Nièvre a publié en effet ce lundi un nouvel arrêté permettant aux bûcherons de commencer l’abattage d’un bois de 100 hectares situé à 500 mètres du parc naturel du Morvan, 3 km d’une zone Natura 2000 et comprenant une zone humide d’au moins 6 hectares.
Erscia est un grand projet inutile, ruineux, destructeur d’emplois, dangereux et inéquitable :

inutile, car la région est déjà largement pourvue en scieries : outre les petites entreprises du département, une scierie de grande capacité (Fruytier) a ouvert ses portes… en 2011 et à 60 km du site d’Erscia ;
ruineux, car la plus grande part des investissements prévus pour le site (plus de 100 millions d’euros) est publique et nécessite en outre l’aménagement des infrastructures routières environnantes, incapables actuellement de supporter le trafic de camions prévu ;
destructeur d’emplois, car si Erscia voyait le jour, elle entraînerait la disparition des structures à taille humaine aujourd’hui existantes dans la région. Les emplois promis seraient donc créés au détriment d’emploi existant non seulement dans la filière bois, mais aussi dans le tourisme, ressource locale essentielle (outre le Parc du Morvan, le site est directement voisin du canal du Nivernais, qui passe sur la commune) ;
dangereux, car les capacités prévues pour l’usine sont telles qu’elle conduirait à la disparition des forêts de feuillus de toute une région. Pire, cette usine, présentée comme une scierie est surtout un incinérateur dont les déchets se jetteront, après simple décantation, dans un ruisseau de première catégorie, classé site de reproduction d’espèces rares et dont les rejets atmosphériques empoisonneront les populations et les production agricoles ;
inéquitable, car la production de pellets est destinée à fournir… la Belgique, où se trouve le propriétaire du groupe (IBV). Aux Bourguignons la pollution, la destruction de la forêt et les investissements ; au groupe IBV les profits.

Le Parti de gauche demande aux décideurs locaux de rompre la logique de la mise en concurrence des territoires et de l’industrialisation à tout prix et mettant un terme à ce projet. Il demande l’organisation d’un débat public pour une réelle valorisation des ressources locales, sans dérogation à la législation environnementale, en préservant les entreprises actuellement existantes et en œuvrant pour la diversification de la filière, notamment par la création de structures de formation dont la région est totalement dépourvue.
Source: Actualités Parti de Gauche

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Élection à la Présidence des Républicains – Résultats du 1er tour

Chères amies, chers amis, Merci pour votre participation au premier tour de l’élection à la…

décembre 4, 2022

Non à l’expulsion de Salah Hamouri

Cela fait 20 ans que Salah Hamouri, avocat franco-palestinien est persécuté par Israël, puissance occupante.…

décembre 4, 2022

Élection à la Présidence des Républicains – Participation à 20h

Le 1er tour de l’élection à la Présidence des Républicains s’est ouvert ce samedi 3…

décembre 3, 2022

Repères Républicains : Le rôle de l’école aujourd’hui

Retrouvons-nous ce mercredi 30 novembre à partir de 18h30 pour notre quatrième rendez-vous « Repères…

novembre 30, 2022

Nos députés interrogent le gouvernement

Ce mardi après-midi, lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, trois…

novembre 29, 2022
%%footer%%