Nos élus contre l’austérité • Danielle Simonnet, CR Paris

Nous ne sommes que deux élu-e-s PG mais nous avons porté avec détermination la résistance à l’austérité dans la bataille sur le budget de la ville et du département de Paris. Nous avons refusé de voter les recettes et le volet emploi (pour lire mon intervention).
Paris est une ville dotée de nombreuses recettes, notamment du fait de la spéculation immobilière qui lui permet d’encaisser des droits de mutation qui viennent abonder son budget. Avec ces moyens sans comparaison aucune avec la grande majorité des autres collectivités, forcément, cela permet à son exécutif d’afficher des hausses d’investissements et de dépenses de fonctionnement. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un budget d’austérité, dans le débat politique, nous voulions, Alexis Corbière et moi-même dénoncer de fait l’austérité imposée aux collectivités par le gouvernement.
L’exécutif municipal PS et EELV a justement décidé cette année d’abandonner la revendication de la dette de l’Etat aux parisien-ne-s, du fait des transferts de charges non compensées, bataille menée toute les années passées sous les gouvernements de droite…A cette amnésie soudaine, s’est ajouté le silence relatif au gel (baisse dans les faits) des dotations de l’Etat.
Résultat, on se trouvait face à un budget dans la stricte continuité des cadres contraints sous les gouvernements droite. Le changement ? Dorénavant, c’est comme auparavant !
Au sein du groupe Front de Gauche du Conseil de Paris, les élu-e-s communistes prévoyaient il y a quelques mois de voter comme chaque année le budget, composante de la majorité oblige. Mais rapidement, le débat a pris toute sa place. Entre les élu-e-s, entre les composantes du Front de Gauche, entre les militant-e-s.
Une tribune des élu-e-s puis un tract Front de Gauche ont témoigné d’une ligne de résistance : refusons l’abandon de la dette, le gel puis baisse des dotations ! Refusons l’austérité imposée aux collectivités !
Paris est une ville capitale. Cela nous donne d’autant plus de responsabilités ! Certaines collectivités n’ont que le recours à la grève de la faim pour alerter sur l’asphyxie budgétaire dans laquelle les fait sombrer les politiques d’austérité. Paris doit se battre pour elle et pour toutes les collectivités ! C’est d’autant plus important à la veille de l’acte 3 de la décentralisation !
Tombent alors les documents budgétaires de la ville et sur le terrain, des mobilisations s’organisent. Dans nombre d’écoles, des pétitions fleurissent de parents d’élèves et d’enseignants contre la baisse de 300 000 euros des classes de découverte. Dans les collèges c’est la baisse des dotations du département qui provoquent des votes contre dans les conseils d’administration. A la ville, manifs et grèves des personnels se multiplient, contre l’absence de création d’emploi (alors que s’ouvrent de nouveaux équipements), contre la précarité, pour la revalorisation des salaires.
Le groupe des élu-e-s se lance dans la rédaction d’amendements et de vœux. Cela a parfois été chaud ! Nous annonçons que nous, élus PG ne voterons pas en l’état le budget. Les communistes, eux, veulent d’abord l’adopter. Heureusement le Président PCF du groupe, Ian Brossat s’engage dans la bataille : il refuse aussi de voter le budget en l’état et défend bec et ongle nos amendements et voeux auprès de l’exécutif. Fin de semaine, c’est chou blanc. Le Maire de Paris B. Delanoë ne veut rien

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Élection à la Présidence des Républicains – Résultats du 1er tour

Chères amies, chers amis, Merci pour votre participation au premier tour de l’élection à la…

décembre 4, 2022

Non à l’expulsion de Salah Hamouri

Cela fait 20 ans que Salah Hamouri, avocat franco-palestinien est persécuté par Israël, puissance occupante.…

décembre 4, 2022

Élection à la Présidence des Républicains – Participation à 20h

Le 1er tour de l’élection à la Présidence des Républicains s’est ouvert ce samedi 3…

décembre 3, 2022

Repères Républicains : Le rôle de l’école aujourd’hui

Retrouvons-nous ce mercredi 30 novembre à partir de 18h30 pour notre quatrième rendez-vous « Repères…

novembre 30, 2022

Nos députés interrogent le gouvernement

Ce mardi après-midi, lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, trois…

novembre 29, 2022
%%footer%%