Québec • Procès de Gabriel NADEAU DUBOIS

Non à la criminalisation des mouvements sociaux !
Mercredi 05 Décembre, le juge Denis Jacques de la Cour Supérieure de Québec a condamné Gabriel NADEAU DUBOIS, ex porte – parole de la CLASSE (organisation étudiante du Québec) à 120 heures de travaux communautaires.Cette condamnation intervient après le rendu du verdict de culpabilité du 1er novembre dernier. Elle est lourde de sens. Au travers de Gabriel NADEAU DUBOIS, c’est tout le mouvement étudiant Québécois qui est condamné ! Car Gabriel NADEAU DUBOIS est condamné pour délit d’opinion pour avoir déclaré sur une chaîne de télévision, le 13 mai 2012, qu’il jugeait légitime que les étudiants s’opposent à des décisions de justice cassant des votes de grève et ordonnant le retour en classe.Cette condamnation est injuste. Elle est portant moins lourde que les réquisitions du procureur (150 heures de travaux communautaires ou 30 jours d’emprisonnement) et que la peine maximale qui pouvait lui être infligée (jusqu’à un an de prison). C’est sans doute la preuve que le mouvement d’indignation et de mobilisation autour de sa défense commence à porter ses fruits.Gabriel NADEAU DUBOIS a fait appel du jugement de condamnation et lancé une souscription pour l’aider à financer cet appel. Il a levé plus de 103 000 $ et obtenu le soutien de nombreuses personnalités et syndicats. La condamnation de Gabriel NADEAU DUBOIS constitue un nouvel exemple de criminalisation des mouvements sociaux.Le Parti de Gauche soutient Gabriel NADEAU DUBOIS et condamne cette décision de justice, attentatoire aux libertés publiques.Le Parti de Gauche salue les mobilisations en cours au Québec pour soutenir Gabriel NADEAU DUBOIS.
Source: Actualités Parti de Gauche

Laisser un commentaire