Birmanie • Les atteintes aux droits de l’homme doivent cesser

Le Parti de gauche dénonce les violences policières dont sont victimes les manifestants qui protestent contre l’expansion d’un projet minier dans la division de Sagaing, située dans le nord du pays. Face à l’appétit sans fin, des lobbys industriels et de la junte militaire (qui détient en partie la mine), le gouvernement doit prendre la mesure des enjeux démocratiques dans cette région du monde. L’utilisation de gaz chimiques, et les arrestations sans fondements de militants (paysans ou étudiants) constituent de graves atteintes aux droits de l’homme qui sont intolérables. La volonté d’ouverture, de respect de la démocratie et des droits de l’homme, affichée par Thein Sein, et symbolisée en partie par la libération d’Aung San Suu Kyi ne doit se limiter à des actes isolés. Les expropriations dont sont victimes aujourd’hui les birmans les plus démunis, mais aussi les massacres ethniques perpétués depuis des mois contre les Rohingyas, en sont les exemples les plus flagrants.
Source: Actualités Parti de Gauche

Laisser un commentaire