Damien Abad : « La digue avec le RN est infranchissable »

Pour le président du groupe LR à l’Assemblée, il y a une différence de nature et de valeurs entre son parti et le Rassemblement national.
Partagez-vous les propos de Guillaume Peltier appelant à travailler avec Robert Ménard ? Il dit « porter les mêmes convictions que lui ». Vous aussi ?
Je ne partage pas les convictions de M. Ménard. Soyons très clairs : il y a une différence de nature et de valeurs entre le Rassemblement national et nous. Derrière le vernis de Mme Le Pen, il y a la réalité d’un parti qui ne fait que transformer les problèmes des Français en slogans et non en solutions politiques. En tant que président du groupe LR à l’Assemblée nationale, j’exclus avec fermeté de pouvoir travailler avec le Rassemblement national.
Il représente une histoire, une idéologie, un programme politique ou économique, qui ne sont pas en accord avec l’idée que je me fais du bien commun et de l’intérêt général. Le Rassemblement national n’aura jamais ma voix, ni ma confiance. Il existe une digue qui pour moi est infranchissable. C’est la digue avec l’extrême droite et ses satellites. Elle doit être une muraille de Chine. Je le dis comme je le pense : aucune voix ne doit aller au RN, ni aux régionales ni à la présidentielle.
Guillaume Peltier est numéro 2 de LR, peut-il rester à son poste ?
Je connais Guillaume, ses qualités et ses convictions républicaines. Mais je suis en désaccord avec lui sur deux points : la droite n’a pas vocation à travailler avec l’extrême droite, de Robert Ménard à Marine Le Pen en passant par Nicolas Dupont-Aignan. Le « ni-ni » est un aplatissement de nos valeurs, un reniement de nos idéaux et un renoncement de ce que nous sommes, à savoir un mouvement politique républicain capable de faire primer les intérêts de la nation sur les intérêts partisans. Comme Christian Jacob et Gérard Larcher, je ne laisserai ni mon groupe ni mon parti partir à la dérive en cédant aux sirènes chimériques du RN. Ni la France ni la droite ne doivent perdre la boussole des valeurs.
N’y a-t-il pas la tentation d’une partie de la droite de se rapprocher du RN ?
Ne soyons pas dupes ! Le RN parle de localisme, mais n’est même pas capable d’envoyer des candidats aux élections locales qui habitent leur territoire. Le RN parle d’autorité, mais ils sont dans l’ambiguïté permanente avec l’extrême gauche et ceux qui colportent les thèses complotistes. Le RN parle de lutte contre le terrorisme, mais ils refusent tout envoi de forces militaires en opérations extérieures pour stopper l’islamisme radical. En réalité, Marine Le Pen cajole son arrière-boutique tant que celle-ci ne gâche pas la devanture de son fonds de commerce. Ceux qui louaient l’héritage de Jacques Chirac il y a quelques mois ont-ils oublié ce qu’il disait dans sa dernière allocution aux Français ? « Dans notre histoire, l’extrémisme a déjà failli nous conduire à l’abîme. C’est un poison. Il divise. Il pervertit, il détruit. » J’ajouterais, aujourd’hui, qu’il peut détruire la droite. Plus on fera des appels du pied au RN, plus la droite perdra pied dans l’opinion. À titre personnel, je ne me suis pas engagé en politique pour dérouler le tapis rouge à l’extrême droite.
Entre ceux qui soutiennent Macron et ceux qui appellent à se rapprocher du RN, existe-t-il un espace en 2022 pour LR ?
La droite républicaine a largement de quoi gagner par elle-même sans chercher des alliances opportunistes et contre-nature qui seraient non seulement un reniement de ce que nous sommes, mais aussi le plus sûr moyen de disparaître complètement. Je suis partisan d’une droite de conviction qui ne soit ni molle ni dure mais ferme, juste et crédible.
Entre les slogans stériles de Mme Le Pen et le « en même temps » impuissant d’En marche !, il y a un espace pour une droite libérale, juste, moderne et intransigeante sur l’autorité de l’État. La droite doit avoir confiance en elle-même : de Michel Barnier à Xavier Bertrand en passant par Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez, François Baroin et Bruno Retailleau, nous avons les talents dans notre famille politique pour redresser le pays. Avec les parlementaires et élus locaux LR, nous formons une véritable équipe de France. Il nous manque encore l’entraîneur. Nous l’aurons bientôt.
>> Lire l’interview sur LeFigaro.fr
L’article Damien Abad : « La digue avec le RN est infranchissable » est apparu en premier sur les Républicains.
Source: Actualités LR

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Expériences sur les animaux : la Commission entendra-t-elle le Parlement européen ?

Communiqué de Madame Bruna, député Français au Parlement européen, membre de la commission d’enquête sur…

septembre 17, 2021

Fichiers Fdesouche : le combat contre l’extrême-droite est plus que jamais nécessaire

Communiqué des signataires de l’appel à la marche du 12 juin pour les libertés et…

septembre 17, 2021

La rupture du contrat du siècle avec l’Australie : un nouveau signal d’alarme

Le 16 septembre, l’Australie a rompu « le contrat du siècle » conclu en 2019…

septembre 17, 2021

Inondations dans le Gard : l’État doit être auprès des sinistrés

Inondations dans le Gard : l'État doit être auprès des sinistrés.   Communiqué de presse…

septembre 17, 2021

Stratégie « De la Ferme à la Table » : Attention danger !

Stratégie « De la Ferme à la Table » : Attention danger !  Communiqué de Joëlle Mélin, Député européen…

septembre 17, 2021

Le vote par Internet, la fausse bonne idée pour lutter contre l’abstention

Par Florence Poznanski, déléguée de la France insoumise au bureau de vote électronique en mai…

septembre 16, 2021
%%footer%%