2022 : « Je suis le candidat d’un programme »

Le dimanche 15 mars 2020, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de Léa Salamé et Nicolas Demorand sur France Inter. Interrogé sur la gestion de la crise du Covid, il a dénoncé le manque de planification du gouvernement pour y répondre. Il a notamment expliqué que la France insoumise avait dès le début du confinement appelé à réfléchir à un plan de déconfinement, puis annoncé la 2e vague et appelé à s’y préparer. Il a aussi expliqué que la prochaine vague serait « une vague psy ».

Sur le vaccin, le candidat à la présidentielle de 2022 a demandé au gouvernement de ne pas faire d’idéologie en refusant par principe la solution russe dont on connaît l’efficacité depuis novembre-décembre. Il a aussi appelé à ne pas se priver de la possibilité des vaccins chinois et cubains et a expliqué que Cuba allait vacciner toute sa population d’ici juillet puis proposer son vaccin aux pays pauvres.

Jean-Luc Mélenchon a également rappelé que le développement et la propagation des épidémies étaient le symptôme d’un mode d’organisation de la société. Il a donc appelé à agir rapidement en stoppant notamment l’élevage ultra-intensif qui va continuer d’augmenter le risque de zoonoses, c’est-a-dire des pandémies qui passent des hommes aux animaux et inversement.

Pour faire face au changement climatique, Jean-Luc Mélenchon a appelé à changer nos modes de production en mobilisant toute la société. Il a rappelé la nécessité d’organiser la planification écologique, en proposant de commencer à l’échelle de la commune. Il a rappelé les dangers de l’utilisation de l’énergie nucléaire et l’importance de se tourner vers les énergies renouvelables. Le président du groupe LFI à l’Assemblée a évoqué la nouvelle revue consacrée aux questions écologiques du programme l’Avenir en commun qui vient de sortir en kiosque ainsi que la votation citoyenne sur l’eau, organisée à partir du 22 mars par La France insoumise et un collectif d’associations. Enfin toujours sur l’écologie, il a pointé du doigt l’inaction de Marine Le Pen sur le sujet, absente le jour du vote sur le glyphosate et qui a voté pour la réintroduction des néonicotinoïdes proposé par Macron.

Source: Actualités La France insoumise

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Sabena Technics : de l’urgence d’un patriotisme économique pour préserver nos industries et nos emplois

 Le 8 octobre 2020, en pleine crise de l’aéronautique, Florence Parly, ministre des Armées, visitait…

avril 20, 2021

Soutien aux manifestations du 23 avril

Le Parti de Gauche soutien les manifestations appelées par les organisations syndicales partout dans le…

avril 20, 2021

Mme Annika Bruna Député français au Parlement européen, membre de la commission d’enquête sur le transport des animaux.

Viande de cheval : Stopper les importations en provenance des « Champs de l'Horreur »…  9,4…

avril 20, 2021

Mort du président Idriss Deby : la France perd aujourd’hui un allié et un chef d’Etat d’un pays ami de longue date

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le décès au combat du président du…

avril 20, 2021

« Nous demandons un moratoire absolu et immédiat sur tout nouveau projet d’éolien terrestre dans nos régions »

Le développement du parc éolien « quoi qu’il en coûte » est une aberration, estiment,…

avril 20, 2021

La proposition de loi « pour une sécurité globale préservant les libertés » appelle la censure du Conseil Constitutionnel !

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise. Les 17 députés du groupe parlementaire de la…

avril 20, 2021
%%footer%%