Journée mondiale des réfugiés : le Parti socialiste plaide pour une vision renouvelée et humanisée des mobilités internationales

En cette journée mondiale des réfugiés et à l’occasion de l’ouverture du Conseil européen, les socialistes déplorent le triste bilan de la politique migratoire européenne.
Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en 2016, l’Union européenne (UE) accueillait huit fois moins de réfugiés que les pays voisins de la Syrie. Le plan de relocalisation, adopté en septembre 2015, n’a concerné jusqu’à maintenant que 21 000 personnes, sur un objectif initial de 160 000 en deux ans. Et depuis quatre ans, près de 14 000 migrants sont morts ou disparus en Méditerranée.

Alors même que l’UNHCR a annoncé le record mondial – et dramatique – de 65,6 millions de personnes déplacées ou cherchant refuge hors de leur pays d’origine, les socialistes appellent les gouvernements européens à mettre en cohérence les paroles et les actes. On ne peut se revendiquer des valeurs de solidarité et de responsabilité et s’ériger en même temps en forteresse assiégée. Externaliser la mission d’accueil à la Turquie pour se protéger des candidats à l’exil venus du Moyen-Orient, conditionner le versement des aides aux pays d’Afrique au verrouillage de leurs frontières, envisager d’ouvrir sur ce continent des camps de réfugiés ne constituent pas des solutions justes, humaines et durables.

Le Parti socialiste rappelle les États membres de l’UE à leur devoir universel de protection des personnes victimes de guerres et de persécutions. Il continuera de plaider sans relâche pour une vision renouvelée et humanisée des mobilités internationales, en Europe et en France.

Cet article Journée mondiale des réfugiés : le Parti socialiste plaide pour une vision renouvelée et humanisée des mobilités internationales est apparu en premier sur Parti socialiste.
Source: Actualités du PS

Laisser un commentaire