Sébastien Huyghe : « A chaque fois que le PS est au pouvoir cela se traduit par une augmentation du score du FN aux élections »

Etat et collectivités

Alors que l’UMP a fait des 7 et 8 mars derniers un week-end complet de mobilisation auprès des Français pour présenter ses propositions à l’occasion des élections départementales des 22 et 29 mars prochains et dénoncer la politique du Gouvernement socialiste qui, depuis trois ans, emmène économiquement et socialement la France dans le mur, le Premier ministre a orienté sa communication sur le parti d’extrême droite. « Lors de son interview sur Europe1, nous avons été étonnés qu’il passe plus de la moitié de son temps à ne parler que du Front national. C’est un pompier pyromane qui joue les apprentis sorciers avec le Front national qui devient, pour lui, l’alpha et l’oméga de la politique française », déplore Sébastien Huyghe, porte-parole, à l’occasion du point presse hebdomadaire de l’UMP.« Finalement son message subliminal est « je combats le FN mais si vous êtes contre moi, votez FN ». De cette manière il dope le FN », dénonce encore Sébastien Huyghe notant que l’UMP n’est pas seule à noter l’instrumentalisation du FN par le PS. Ce même week-end l’intellectuel de gauche Michel Onfray a dénoncé sur Itélé cette instrumentalisation du FN par le PS. « Ministre des Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen a également estimé dans Le Journal du Dimanche que le Parti socialiste avait trop souvent joué avec le FN », souligne Sébastien Huyghe rappelant qu’à « chaque fois que le Parti socialiste était au pouvoir cela se traduisait par une augmentation du score du Front national aux élections. Dans l’histoire politique de notre pays, le Parti socialiste a toujours fait du Front national son assurance-vie. François Mitterrand l’a fait monter à 10%, Lionel Jospin à 20% et François Hollande et Manuel Valls, par leur attitude, risquent de lui faire franchir la barre des 30% », note Sébastien Huyghe pour qui « cette occupation de l’espace médiatique et cette instrumentalisation du Front national cachent le bilan catastrophique des trois premières années du bilan de François Hollande ».« Voter pour le FN au premier tour, c’est faire gagner la gauche au second. Voter pour l’UMP n’a jamais fait en revanche gagner la gauche. Voter FN, si », insiste Sébastien Huyghe pour qui « la seule manière d’adresser un carton rouge à la politique désastreuse de François Hollande et du gouvernement socialiste est de glisser un bulletin UMP dès le 1er tour des élections départementales des 22 et 29 mars prochains. Si on veut adresser un message fort et provoquer des alternances dans les conseils départementaux, le seul vote utile est celui pour l’UMP et l’UDI », insiste Sébastien Huyghe.L’occasion pour le porte-parole de l’UMP de s’étonner « des annonces surprenantes » du Premier ministre quinze jours à peine avant ces élections « pour lesquelles on ne connaît pas encore les compétences des départements. Manuel Valls annonce des projets divers comme le plan pauvreté, la politique de la ville avec des milliards qu’il n’a pas. Manuel Valls se trompe de saison. Il se croit le Père Noël alors que Pâques arrive », ironise Sébastien Huyghe, consterné que Manuel Valls « se préoccupe beaucoup plus de son avenir personnel en tant que Premier ministre plutôt que de l’avenir de la France ».
Source: Actualités UMP

Laisser un commentaire