Ces insoumis·es demandent une prime pour les éboueurs

Ces articles s’inscrivent dans l’opération « Insoumis·es solidaires ». Retrouvez toutes les infos à ce sujet ici.

Durant le confinement, de nombreux insoumis·es ont décidé de laisser des petits mots aux personnes qui travaillent afin de les remercier de servir le collectif.

Malgré leur travail essentiel au sein de notre société, ces personnes sont souvent considérées comme des « riens », des « sans-dents » ou des assistées par les puissants qui nous gouvernent… et payées en conséquence !

Un travail essentiel pourtant sous-valorisé et sous-payé

Depuis des années, les salaires de ces « premiers de corvées » stagnent et leurs conditions de travail se détériorent à mesure que les gouvernements successifs cassent le droit du travail.

Le coronavirus aura pourtant montré que notre société peut se passer de traders, mais pas de ses éboueurs, caissier·es, soignant·es ou enseignant·es.

Fini le temps des héros du quotidien. Retour des salariés ordinairement sous payés.#OnNoublieraPas— Julie Garnier (@JulieGarnierFI) May 12, 2020https://platform.twitter.com/widgets.js

Il est temps de prendre en compte l’importance de leur travail et de le revaloriser à juste titre. Dans son programme L’Avenir en Commun, La France insoumise proposait déjà d’augmenter les salaires les plus bas, de revaloriser celui des fonctionnaires et de prévoir un plan pour éradiquer la pauvreté.

Ces groupes d’action demandent une prime pour les éboueurs de sa ville

Dans son allocution du 25 mars dernier, le Président de la République annonçait le versement d’une prime exceptionnelle pour les personnels soignants et les fonctionnaires mobilisés dans la crise sanitaire. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Cette question, les insoumis·es de Torcy en Seine-et-Marne se la sont posée. « Les éboueurs sont mobilisés dans la crise sanitaire en poursuivant, malgré la situation, leur mission de service public ». Ils s’interrogent : « La collecte des ordures ménagères étant concédée par le Sietrem [Syndicat mIxte pour l’Enlèvement et le Traitement des REsidus Ménagers, ndlr] à une entreprise privée, quelle démarche entend faire le donneur d’ordre qu’est le Sietrem auprès de son prestataire pour que les éboueurs puissent toucher une prime équivalente à celle évoquée par le président de la République dans son allocution du 25 mars ? ».

Une question qui vient compléter celle des mesures de sécurité. Ont-elles été bien prises afin de permettre aux salarié·es de l’entreprise de travailler avec un maximum de garanties ?

Les insoumis·es de Torcy ont ainsi décidé de prendre les devants et de questionner directement les pouvoirs publics dans une lettre ouverte au président du Sietrem, au président de l’agglomération ainsi qu’au maire de la commune.

Objet : Une prime pour les éboueurs
Monsieur le Président,
Dans son allocution du 25 mars dernier le Président de la République annonçait le versement d’une prime exceptionnelle pour les personnels soignants et les fonctionnaires mobilisés dans la crise sanitaire.
À Torcy et dans l’agglomération de Paris Vallée de la Marne, nos éboueurs sont en première ligne de cette mobilisation en poursuivant, malgré la situation, leur mission de service public.
La collecte des ordures ménagères étant concédée par le Sietrem à une entreprise privée, quelle démarche entend faire le donneur d’ordre auprès de son prestataire pour que les éboueurs puissent toucher une prime équivalente à celle évoquée par le président de la République ?
Le Sietrem s’est-il, par ailleurs, assuré auprès de son prestataire que toutes les mesures de sécurité ont bien été prises afin de permettre aux salarié·es de l’entreprise de travailler avec un maximum de garanties ?
Le Sietrem s’est-il, par ailleurs, assuré auprès de son prestataire que toutes les mesures de sécurité ont bien été prises afin de permettre aux salarié·es de l’entreprise de travailler avec un maximum de garanties ?

– Extraits de la lettre ouverte des insoumis·es de Torcy

Le groupe entend bien mener une campagne sur ce sujet pour que les éboueurs, mais aussi les personnels des hypermarchés, reçoivent une prime bien méritée.

Une action qu’ils comptent bien médiatiser dans les prochaines semaines et qui pourrait être reproduite ailleurs qu’à Torcy.

Pour faire connaitre votre action, envoyez un message à groupesaction@lafranceinsoumise.fr. Vous pouvez raconter comment cela s’est passé et à joindre des photos à votre message ! Partagez vos actions sur les réseaux sociaux avec le hashtag #InsoumisSolidaires
Cet article Ces insoumis·es demandent une prime pour les éboueurs est apparu en premier sur La France insoumise.
Source: Actualités La France insoumise

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Journée internationaliste de réflexion et d’action sur l’écosocialisme – 25 avril

Après son congrès fin mars, et l’adoption d’une version actualisée du Manifeste pour l’écosocialisme, une…

avril 20, 2021

États généraux de la laïcité ou états généraux de la division et de l’instrumentalisation ?

Un article du groupe thématique Laïcité de la France insoumise Les « états généraux de…

avril 20, 2021

Tchad : la mort d’Idriss Deby ne règle rien

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise. Le dictateur tchadien Idriss Déby est mort. Une…

avril 20, 2021

Sabena Technics : de l’urgence d’un patriotisme économique pour préserver nos industries et nos emplois

 Le 8 octobre 2020, en pleine crise de l’aéronautique, Florence Parly, ministre des Armées, visitait…

avril 20, 2021

Soutien aux manifestations du 23 avril

Le Parti de Gauche soutien les manifestations appelées par les organisations syndicales partout dans le…

avril 20, 2021

Mme Annika Bruna Député français au Parlement européen, membre de la commission d’enquête sur le transport des animaux.

Viande de cheval : Stopper les importations en provenance des « Champs de l'Horreur »…  9,4…

avril 20, 2021
%%footer%%