Marchons le 22 juin aux cotés des salarié·e·s de l’usine General Electric de Belfort !

Comme un triste air de déjà vu dans les rues de Belfort. Trois ans après l’importante mobilisation contre la fermeture de l’usine Alstom, une manifestation est organisée ce samedi 22 juin pour défendre les emplois menacés par le plan social de General Electric. Le groupe américain, qui a racheté la branche énergie d’Altsom en 2015, a en effet, annoncé juste après les élections, la suppression de 1050 postes dans cette usine spécialisée dans les turbines à gaz. Cette décision est une catastrophe économique et sociale ! Le géant de l’industrie s’était engagé lors du rachat négocié avec l’État à ne pas supprimer d’emplois en France pendant 3 ans et même à embaucher au minimum 1 000 personnes sur la même période. Des promesses en l’air qui ont uniquement servi les intérêts de General Electric, qui poursuit pendant ce temps la délocalisation d’une grande partie des activités présentes sur ces sites vers les États-Unis. Cela concerne, par exemple, la fabrication de nombreuses pièces et de modèles de turbine à gaz d’importance stratégique pour la France.Il est temps que l’État reprenne la main sur cette entreprise pour protéger les emplois ainsi que les technologies indispensables à notre souveraineté et à la planification écologique. Des sanctions doivent être prises contre General Electric. Elles devront être suffisamment lourdes pour dissuader toute autre entreprise étrangère de braver ainsi la puissance publique.Emmanuel Macron porte l’entière responsabilité de ce désastre, lui qui, encore ministre de l’Économie, avait autorisé la vente de ce fleuron à General Electric. Les nombreuses voix qui s’y opposaient avaient prévu cette issue. À plusieurs reprises, La France insoumise avait dénoncé cette vente tout en demandant la nationalisation d’Alstom. Le groupe parlementaire avait également réclamé l’ouverture d’une commission d’enquête sur ce rachat par General Electric qui soulevait de nombreuses interrogations. Enfin en juillet 2018, Jean-Luc Mélenchon avait déposé une question écrite au gouvernement sur le non-respect des engagements de l’entreprise américaine. L’oligarchie a bradé un fleuron et s’est grassement servie au passage.Pour protester contre cette catastrophe locale et nationale, 1500 salarié·e·s de General Electric ont déjà bloqué la première réunion d’information sur ce plan de licenciement qui était prévue lundi 17 juin sur le site de Belfort et une pétition « Stop au massacre de notre industrie par General Electric » a déjà recueilli plus de 15 000 signatures. Ce samedi, soyons nombreuses et nombreux à soutenir les salarié·e·s et à dénoncer la destruction des fleurons de l’industrie française par l’État en manifestant dans les rues de Belfort à l’appel de l’intersyndical de General Electric. À leurs côtés; de nombreux·ses militant·e·s et élu·e·s seront présent·e·s, comme Anne-Sophie Pelletier, nouvelle eurodéputée LFI.

Rendez-vous le samedi 22 juin à 14h à la Maison du peuple de Belfort

Indiquer sa participation à l’événement

Pour en savoir plus :– Toutes les informations sur la manifestation du 22 juin à Belfort– [Article] Alstom : neuf ans d’avertissements et de luttes– [Vidéo] Intervention de Danièle Obono : « M. le premier ministre, l’État doit reprendre le contrôle de General Electric ! »– [Vidéo AMFiS] Alstom, scandale d’État

Cet article Marchons le 22 juin aux cotés des salarié·e·s de l’usine General Electric de Belfort ! est apparu en premier sur La France insoumise.
Source: Actualités La France insoumise

Leave a Comment
Partager
Posté par

Derniers articles

Inauguration de la nouvelle Maison Campredon du Secours Catholique à Montpellier

Après plus d’un an de travaux #Inauguration ce soir de la nouvelle Maison Campredon du…

novembre 27, 2021

Décision de l’Instance de contrôle

L’Instance de contrôle s’est réunie le vendredi 26 novembre 2021 pour procéder à la validation…

novembre 26, 2021

L’Union européenne préfère l’immigration à la natalité européenne

Communiqué de Jordan Bardella, président du Rassemblement National, député européen   Malgré la pression constante…

novembre 26, 2021

Propriété intellectuelle ou la fausse « solution miracle » des licences obligatoires

Tribune de Joëlle Mélin   Le vote de ce jour au Parlement européen sur un dossier…

novembre 26, 2021

LREM refuse les barrières physiques aux frontières de l’UE et encourage l’immigration !

Communiqué de presse de Jean-Paul GARRAUD Député français au Parlement européen Président du groupe Rassemblement…

novembre 26, 2021

Sages-femmes : « Il n’y a pas que le périnée qui craque ! »

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=CanF7UT6_MU?start=102&feature=oembed&w=840&h=473] Les femmes ne veulent plus subir mais choisir, choisir leur accouchement.Choisir la position…

novembre 25, 2021
%%footer%%