François Hollande, pompier pyromane de l'apprentissage

Travail, économie, emploi

Gérard CHERPION, Député des Vosges et Délégué national en charge du Travail et de l’Emploi de l’UMP, demande au Président de la République de fixer un cap clair à une réforme profonde de l’apprentissage, et non pas de vouloir simplement jouer sur les chiffres.La politique catastrophique du Gouvernement en matière d’apprentissage ces trois dernières années a mené l’apprentissage à son plus bas niveau depuis une dizaine d’année : baisse de 8% en 2013 et de 3% en 2014. Gérard CHERPION avait prédit des effets dévastateurs suite à la mesure du Gouvernement en 2013 de supprimer les aides aux entreprises de moins de 10 salariés, et il a eu raison.Pendant trois ans, le Gouvernement a présenté des lois creusant toujours plus la tombe de l’apprentissage, et ce afin de subventionner des contrats aidés, comme par exemple les emplois d’avenir, qui n’ont d’avenir que le nom.2017 approchant, François Hollande cherche par tous moyens d’améliorer son bilan calamiteux à la tête de la France. La mesure annoncée aujourd’hui, d’exonérer de salaires et de charges sociales les entreprises de moins de 11 salariés pour l’embauche d’un mineur apprenti, va dans ce sens. C’est une annonce court-termiste afin d’augmenter le nombre d’apprentis en 2016 et 2017. Monsieur Hollande réfléchit ainsi d’abord à son propre avenir avant de penser à l’avenir des jeunes de France. L’ « handicap structurel » de l’apprentissage dénoncé aujourd’hui par François Hollande est bien la politique qu’il mène en la matière.Qu’arrivera-t-il la seconde et la troisième année de formation des apprentis lorsque les employeurs devront payer, d’un coup, la quasi-totalité des charges et des salaires ? Pourquoi exclure les majeurs, dont les étudiants en université et les décrocheurs ? Pourquoi ne pas aller jusqu’au bout de la logique et avoir interdit aux jeunes de 14 à 16 ans d’entrer en apprentissage ? Cette possibilité a été supprimée par le dogmatisme socialiste après 2012.Une nouvelle fois, François Hollande fait preuve de son incapacité à fixer un cap, à proposer une réforme crédible au pays. Au lieu de s’inquiéter des chiffres, il devrait s’inquiéter de l’avenir des Français et notamment des jeunes, dont le taux de chômage a encore augmenté ce mois-ci. Une réforme profonde de l’apprentissage est nécessaire, mais une réforme au service des jeunes, des parents et des entreprises. Une telle mesure ne sert à rien tant que l’image de l’apprentissage ne sera pas revalorisée. Il serait peut-être temps de rétablir le Ministère à l’Apprentissage, créé par Nicolas SARKOZY et supprimé en mars 2013, preuve du désintérêt pour l’apprentissage de François Hollande.Gérard CHERPIONDélégué national en charge du Travail et de l’Emploi
Source: Actualités UMP

François Hollande et l'écologie : le recul permanent

Ecologie

Nathalie Kosciusko-Morizet, Vice-présidente déléguée de l’UMP a pris connaissance de la volonté de la Commission européenne de renvoyer la France en justice si elle ne prenait pas des « mesures ambitieuses, rapides et efficaces » pour limiter la pollution aux particules fines dans 10 agglomérations dont Paris.La menace est d’autant plus vive que le Gouvernement recule depuis ces trois dernières années sur tout ce qui aurait permis de de lutter efficacement contre la pollution.On apprend aujourd’hui que le Gouvernement renonce à l’autoroute ferroviaire entre le Pas-de-Calais et les Landes.Alors que l’écotaxe devrait être mise en œuvre, la France de François Hollande au contraire lance des appels d’offre pour démonter les portiques de collecte.Une ministre de l’écologie congédiée pour s’être opposée au lobby pétrolier, une autre pour avoir constaté la diminution drastique des moyens alloués à l’écologie, des mesures ajournées à la moindre manifestation : François Hollande a systématiquement choisi de renoncer plutôt que d’avancer et d’user de pédagogie. Et pourtant la santé des Français est en jeu.A l’échelle des métropoles, la plus emblématique, Paris, s’est enfin décidée à mettre en œuvre un plan anti-pollution porté par la droite dès la campagne des élections municipales. A grand renfort de communication, des annonces ont été faites en janvier sans que cela ne soit suivi d’effet concret.2015 sera l’année de la COP 21 en France. Une saisine de la Cour de Justice de l’Union européenne par la Commission pour condamner la France serait un message extrêmement négatif qui pourrait nuire au bon déroulement des négociations.Combien de temps encore François Hollande va-t-il prétendre se préoccuper des questions liées à l’écologie ?Nathalie KOSCIUSKO-MORIZETVice-Présidente déléguéeDéputée de l’Essonne
Source: Actualités UMP

Jupe longue au collège, nouvelle provocation à la laïcité

Société

La décision d’un collège de Charleville-Mézières (Ardennes) d’interdire deux fois à une de ses élèves d’entrer dans l’établissement à cause d’une jupe longue assimilée à un «signe d’appartenance religieuse» me semble logique et être une stricte application de la loi du 15 mars 2004.La réalité de ce qui s’est passé dans cet établissement scolaire c’est que l’équipe pédagogique a fait preuve de discernement.C’est ce qu’on attendait d’elle et ce qui leur avait été demandé par la circulaire du 18 mai 2004. Il appartient à l’équipe pédagogique de juger du caractère prosélyte ou pas, non pas de la tenue mais de l’attitude de l’élève. C’est ce qu’elle a fait.En l’occurrence il a été jugé qu’il y avait du prosélytisme de la part de l’élève et ça n’est pas une exclusion qui a été prononcée mais un dialogue qui a été ouvert avec sa famille.Dialogue refusé par le père qui n’a plus ramené sa fille au collège…attitude curieusement épidermique pour une soi-disant jupe Kiabi comme se complaisent à le dire le Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF) et certains médias ? Vous ne trouvez pas ?Il faut faire confiance aux fonctionnaires de l’Education nationale. Ils connaissent la loi de 2004, et savent ce qu’elle interdit exactement en termes de ports ostentatoires de signes religieux. Il faut que les équipes sur le terrain puissent juger par elles-mêmes de l’attitude (prosélyte) ou pas.Les fonctionnaires de l’Etat qui représentent la République, doivent être respectés dans leur décision…c’est la base du fonctionnement d’un Etat de droit.En cas d’excès de pouvoir, les juges sont là…mais en aucun cas la pression de la rue et d’associations communautaristes relayées par les médias ne doivent entraver ou pire se substituer à l’action de l’Etat et de ses représentants.Ne pas respecter cela, c’est tourner le dos à la République.Lydia GUIROUSSecrétaire Nationale aux Valeurs de la République et Laïcité
Source: Actualités UMP

Logements neufs : la chute libre continue et la réalité rattrape le gouvernement

Société

Comme nous le prévoyions il y a quelques semaines, la construction de logements neufs s’effondre encore un peu plus dans notre pays.Voilà le cadeau d’anniversaire pour ses 3 ans de François Hollande aux Français.Avec un recul de 8,3% des mises en chantier de logements neufs au premier trimestre couplé d’une chute du nombre des permis de construire de 12,5%, M. HOLLANDE et son gouvernement démontrent une fois encore l’incapacité de l’exécutif à apporter des solutions aux difficultés que rencontre notre pays.Il est grand temps de stopper l’hémorragie, qui touche fortement les professionnels du logement et du bâtiment. La recherche d’un logement est devenue un calvaire pour bon nombre de nos concitoyens. Le gouvernement doit prendre conscience de la gravité de cette situation !Lors de la convention logement de l’UMP en mars dernier, j’ai présenté avec Nicolas SARKOZY des mesures importantes pour sortir de cette crise et relancer la construction par un plan ORSEC comprenant notamment la garantie de solvabilité pour les primo-accédants, et la TVA 5.5% financée par la vente d’une partie du parc HLM donc sans alourdir les déficits.Marc-Philippe DAUBRESSEDélégué général de l’UMP en charge du logement et de la constructionDéputé du Nord
Source: Actualités UMP