Le Parti de Gauche appelle à participer à la Marche pour l’égalité à Marseille

Le Parti de Gauche tient à soutenir haut et fort l’initiative citoyenne de la Marche pour l’égalité à Marseille, le samedi 1er juin. Suite aux meurtres répétés dans les Quartiers nord, les habitants se sont mobilisés pour créer un collectif pour l’égalité et contre la violence.
Le constat est partagé : l’abandon par les pouvoirs publics des quartiers populaires de Marseille, et ce, jusque dans le centre-ville, ne fait que provoquer misère, haine et violence. Pour endiguer cette spirale, le collectif a travaillé sur 23 propositions soumises au débat public et samedi, il sera dans la rue pour défendre l’égalité.
Nous disons avec eux, que l’accès à tous aux services publics est le strict minimum pour assurer l’égalité républicaine entre tous les citoyens. Education, sûreté, services sociaux, santé sont indispensables pour que les quartiers populaires ne soient pas des voies de garage pour tous.
Les politiques austéritaires sont les fossoyeurs de nos quartiers ! Pour sortir de cela, l’emploi durable, les services publics de qualité sont les seules solutions.
Nous disons, avec le collectif, ça suffit comme ça ! Clientélisme, abandon sont les clefs pour que les citoyens se désengagent des affaires de la cité. Il est temps que nous reprenions le contrôle de nos vies et de nos quartiers. Laisser faire, c’est laisser la place à la haine et à la violence. Il faut enrayer le système de la peur et relever la tête. Le Parti de Gauche donne rendez-vous à 14h30 aux escaliers de la Gare Saint Charles pour marcher pour l’égalité.
Pour signer la pétition
Source: Actualités Parti de Gauche

Le pédalo du gouvernement coule face au chômage !

La montée criminelle du chômage au rythme désolant de 1500 chômeurs de plus par jour se confirme en d’avril, 24e mois de hausse consécutive. Les jeunes, censés être la priorité du gouvernement, sont largement touchés. Le franchissement du seuil des 5 millions de chômeurs n’a en rien poussé Ayrault à changer de cap.
Dépassé par la crise financière, le gouvernement s’enferme dans une politique aveugle d’austérité et d’attaque contre les salariés, conduisant au gâchis durable des ressources économiques et sociales du pays. Ayrault invoque pieusement une « baisse de la montée du chômage ». Doit-on rappeler que 60% des nouveaux chômeurs deviennent des chômeurs de longue durée ? Doit-on rappeler que la perte d’emploi double la probabilité de décéder d’un suicide ? Ce gouvernement préfère défendre la flexibilité dans l’entreprise « Made in Medef » et quelques « Pigeons » exilés fiscaux plutôt que de soutenir l’activité industrielle et de sauver les emplois.
Contre les conséquences dramatiques de 30 ans de libéralisme aveugle, seule une sortie de crise par le haut permettra de faire baisser durablement le chômage et la précarité par la création massive d’emplois publics et privés, la relocalisation et la définanciarisation de l’économie, la réduction du temps de travail et l’extension des droits des salariés.
Source: Actualités Parti de Gauche